Burkina Faso: discussions sur les salaires de la fonction publique

Au Burkina Faso s’ouvre, ce mardi, une conférence nationale sur les conditions de rémunération des agents publics de l’Etat. Il ne se passe quasiment plus de mois sans que des travailleurs lancent des mouvements de grève pour exiger de meilleures conditions de travail et de meilleurs salaires. Pour éviter des discussions éparses, le gouvernement a décidé d’organiser une conférence nationale afin de trouver une solution définitive aux revendications sociales des travailleurs. Sauf qu’une trentaine de syndicats de la fonction publique ont décidé de boycotter la rencontre.

L’objectif principal de cette conférence nationale est la mise en place d’un système de rémunération des agents publics de l’Etat pour une gestion équitable et soutenable de salaires face aux multiples revendications des travailleurs.

« Les disparités en termes de rémunération aussi bien au niveau de grille indiciaire que de la grille indemnitaire se sont trop largement écartées. Ces différences ont atteint une taille telle que ce n’est pas acceptable. C’est quasiment de l’iniquité et cela frise même de l’injustice », explique Paul Kaba Thiéba, le Premier ministre burkinabè.

La conférence regroupera toutes les composantes de la société : des organisations des travailleurs, des organisations de la société civile, des organisations socioprofessionnelles, des autorités coutumières et religieuses. Un format rejeté par une trentaine de syndicats, des travailleurs de la fonction publique qui n’entendent pas participer aux discussions.

« Les salaires constituent un élément fondamental du contrat de travail entre l’agent et son employeur. Nous ne nous voyons pas objectivement comment cette question peut être discutée en toute sérénité avec les forces vives de la nation », estime Souleymane Badiel, le porte-parole de la coordination des syndicats de la fonction publique.

Selon le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, les rémunérations du président du Faso, du Premier ministre, des ministres et des présidents d’institutions seront également au cœur des débats.

Avec Rfi

Partager

2 pensées sur “Burkina Faso: discussions sur les salaires de la fonction publique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *