Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Mondial 2026 : d’autres experts de la Fifa attendus au Maroc pour examiner la candidature

D’autres experts de la Fifa sont attendus « la semaine prochaine » au Maroc, candidat à l’organisation du Mondial-2026 face au trio USA-Canada-Mexique, pour examiner la capacité hôtelière et les infrastructures sportives du pays. Cette visite fera suite à celle d’un groupe d’évaluation de la Fifa cette semaine, a indiqué vendredi le président du comité de candidature marocain pour le Mondial-2026, Moulay Hafid Elalamy.

Cette mission, de lundi à jeudi, a couvert cinq villes et connu quelques changements par rapport au programme initialement prévu, a-t-il souligné lors d’un point-presse.

Inquiétudes

Le groupe de travail a posé des questions sur « la fiabilité des projections pour l’hébergement » ou encore « les plans de reconversion des stades modulaires », a précisé M. Elalamy, par ailleurs ministre de l’Industrie.

Les membres de la Fifa ont « montré de l’admiration pour notre dossier » mais ont « émis quelques remarques sur la non-conformité d’une partie des stades (…) Nos experts sont en train d’échanger avec la Fifa », a souligné le président du comité.

« La Fifa va envoyer la semaine prochaine au Maroc des experts plus pointus pour échanger avec nous sur les solutions proposées en matière de stades et d’hébergement », a poursuivi M. Elalamy, se félicitant de la « satisfaction réciproque » durant les échanges de cette semaine.

Ces visites de la Fifa interviennent trois semaines après des critiquesde la Fédération marocaine de football (FRMF) sur le système de notation et les critères techniques retenus par la Fifa pour la sélection du pays-hôte pour 2026.

Depuis, des observateurs et médias marocains se disent « inquiets » des larges pouvoirs de la « Task Force », la structure créée par la Fifa pour évaluer les pays-hôtes. Elle peut, en théorie, écarter une candidature avant le vote prévu en juin.

« Toutes les qualités pour le faire »

Les 207 fédérations membres de la Fifa doivent désigner l’organisateur du Mondial 2026 le 13 juin à Moscou, à la veille de l’ouverture du Mondial en Russie (14 juin-15 juillet).

« La Fifa visite le Maroc cette semaine pour constater si les terrains sont prêts et si, au niveau technique, le Maroc peut être candidat. Si le Maroc est retenu, la Fédération française de football le soutiendra », a annoncé le président de la FFF, Noël Le Graët, en marge d’un point-presse à Paris vendredi.

« L’Afrique a souvent été délaissée, l’histoire ne lui a donné qu’une compétition. C’est un continent très formateur dans le football avec des talents immenses », a-t-il poursuivi.

Avec sa « candidature africaine », le Maroc espère être le second pays du continent, après l’Afrique du Sud en 2010, retenu pour accueillir la Coupe du monde.

« Le Maroc est aujourd’hui un pays très développé et il a, à mon avis, toutes les qualités pour le faire », estime Noël Le Graët.

Candidat malheureux, quatre fois, à l’organisation du Mondial (1994, 1998, 2006 et 2010), le Maroc a présélectionné 12 villes-hôtes pour sa cinquième campagne et prévu 12 stades, dont cinq modulables.

Avec Jeune Afrique

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *