Akon, le Black Panther de la crypto-monnaie

La star américano-sénégalaise de RnB Akon lance « akoin », une monnaie virtuelle destinée à changer radicalement la « façon d’exister » en Afrique. L’artiste a toujours vu grand…

Mégalomane, Akon ? Le chanteur vient d’annoncer le lancement de sa propre crypto-monnaie et l’édification prochaine de la ville futuriste « Akon Crypto City ». La première est inspirée du bitcoin, comme en témoigne son nom « akoin », combinaison du pseudonyme de l’artiste de RnB et de l’intitulé de la plus célèbre unité de transaction virtuelle. La seconde – 2000 hectares « smart » à proximité du nouvel aéroport international de Dakar – a manifestement été influencée par le succès du film « Black Panther » et son Wakanda idéalisé…

Au risque de se disperser et de remettre à plus tard certains projets frôlant une certaine « folie des grandeurs », le producteur a toujours vu grand, à commencer par la musique. En 2009, il annonçait la sortie prochaine d’un quintuple album recouvrant cinq genres musicaux, œuvre titanesque qui devait être exclusivement distribuée par une appli mobile dédiée. Les fans rongeront leurs freins, jusqu’à la récente collaboration avec Nicki Minaj…

Le chanteur, de son vrai nom Alioune Badara Thiam, n’avait pas de démesurées que ses ambitions musicales. Entre business et œuvres caritatives, il lança ses lignes de vêtements Konvict Apparel et Aliaune, la société Akon Lighting Africa destinée à développer l’électrification de l’Afrique et sa fondation pour les enfants défavorisés, Konfidence Foundation.

Lire l’article intégral sur : Jeune Afrique

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *