Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Les lions sortis au fair play

C’est une première historique en Coupe du monde que le Sénégal inaugure . Être éliminé au nombre de cartons reçus dans un tournoi. Avec le même nombre de points (quatre), à égalité avec le Japon qui en eu moins laisse le Sénégal à quai.

Mais avant d’en arriver là , les lions ont perdu le match qu’il ne fallait pas perdre face aux Colombiens plus vicieux qu’eux et qui ont fait preuve de plus de détermination qu’eux sur toutes les balles arrêtées (offensives et défensives ) . Le but victorieux des Sud Américains venu d’un corner a mis nu la difficulté des Sénégalais dans un domaine où pourtant ils ont de grands gabarits.

Cette équipe peut aussi se dire qu’elle a été victime d’une décision arbitrale injuste puisque pour nombre d’observateurs il y avait bel et bien penalty sur l’action de Sadio Mané en premier mi-temps. Après avoir consulté le VAR, l’arbitre est revenu curieusement sur sa décision.Mais cette sélection qui avait réalisé un match presque parfait contre les Polonais, à l’entame du tournoi s’est comme liquéfiée par la suite à l’image de son leader technique , Sadio Mané assez discret contre les Colombiens .

Les nôtres ont commencé à se porter plus en avant après le but colombien. Trop tard finalement.
Au contraire de leurs aînés de 2002, les lions de 2018 ne vont pas laisser un souvenir impérissable dans la mémoire des Sénégalais. Ils n’ont pas su enthousiasmer ni par leur résultat encore moins par le jeu et les options peu audacieuses de son coach ne les ont pas servi.

On aura le loisir de revenir sur la liste de ses joueurs . Il a  laissé en rade des joueurs qui auraient pu apporter un plus au groupe. Pour quelle raison ? C’est pourquoi la satisfaction non feinte de Cisse étonne à plus d’un titre. Pour lui, “les lions sont sur le bon chemin et n’ont pas a avoir honte de leur parcours.”
Voilà une appréciation qui relève de la Méthode coue car ce qui s’est passé est loin d’être ce qu’il suggère .

Comme au Gabon en 2017, cette équipe nous laisse sur notre faim.

Mamadou KOUME

source : Senegalfootballclub.com

Partager

3 pensées sur “Les lions sortis au fair play

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *