Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Qui a peur de Karim Wade ?

Quelques jours  après la sortie des services du ministère de l’intérieur,  invalidant l’inscription de Karim Wade sur les listes électorales, et partant sa candidature aux prochaines élections présidentielles, ses avocats ont donné une conférence de presse ce dimanche,  non pour prendre acte de la décision , mais pour réaffirmer leur volonté ferme de poursuivre la lutte pour défendre les droits de leur client, tout en informant que ce dernier était  dans les mêmes dispositions de combat.

Auparavant,  les membres de l’opposition,  réunis autour d’un nouveau mouvement, Front Démocratique et Social pour la Résistance (Fnrn) avaient apporté leur soutien au candidat officiel du Pds.

Il faut espérer, et pour leur propre intérêt, que ce soutien ne soit pas de façade et qu’ils se battront pour que Karim puisse participer aux  élections. En effet, l’opposition a tout à gagner que Karim soit candidat. Mieux, sa candidature leur est indispensable.

En tant que ministre d’ état chargé de la coopération internationale, de l’ aménagement du territoire,  des transports aériens et des infrastructures,( micati) pendant la présidence de son père Abdoulaye Wade, il a fait montre de  réels talents  de ménager, en plus de l’audace et de l’ambition , qualités qu’il partage avec son père. Déjà,  en tant que ministre conseiller du président de la république,  il a piloté le projet du nouveau aéroport qui a donné naissance à l’Aibd de diass et supervisé l’ organisation du sommet de l’ Oci de Dakar en 2008. Devenu ministre du gouvernement à partir de 2009, il  a procédé au montage de la nouvelle compagnie aérienne nationale Sénégal Airlines,  supervisé avec l’ Apix de Aminata Niane, l’implantation de la première autoroute à péage du Sénégal,  celle de Dakar-Diamnaiado. Le plan Takkal porte son empreinte et a permis au Sénégal de rompre avec les délestages et les coupures intempestives d’ électricité. Nul doute qu’ avec un tel bilan  ministériel, le fils de wade. à défaut d’ avoir un bassin électoral       avec son organisation La génération du concret, peut être crédité  d’ une certaine sympathie aupres de l’ opinion. et dont une partie se bat pour son  retour et sa participation aux joutes présidentielles.

A charge pour  lui de transformer cette  sympathie, en force électorale.

Il  faut ajouter à ces atouts, la formidable machine qu’est le Pds, qui malgré les départs,  demeure fortement encré dans le paysage politique, surtout à Touba. Or, pour que cette machine se mette en branle avec toute sa puissance, Abdoulaye Wade est clair là dessus, Karim doit être candidat. Il est son seul  héritier.  C’est à cette seule condition que  maître Wade descendra sur le terrain pour mobiliser les troupes.

Or, en l’absence d’une forte personnalité capable de  fédérer  les leaders de l’opposition autour de sa candidature,  leur seule chance est d’ affaiblir  et contraindre Macky à un deuxième tour, pour ensuite s’unir derrière celui d’entre eux qui aura réussi à passer, comme ce fut le cas en 2012. Entretemps    Macky  qui aura épuisé ses réserves de voix sera largement à leur portée et facile à battre.

Pour que celà se produise,  l’apport d’électeurs  du fils de Wade s’ avére primordial.

Voilà pourquoi les leaders de l’opposition ont intérêt à apporter un soutien sans faille au candidat du Pds.

Par contre Macky Sall qui est conscient du danger qu’il représente, fera tout pour neutraliser Karim et  décourager Abdoulaye Wade de descendre sur le terrain afin de s’impliquer dans la course

Neutraliser la machine du Pds à défaut de pouvoir la mettre à son service,  voilà le plan de Macky et qui vaut à Karim son exil et sa radiation des listes électorales,  au mépris des règles élémentaires de démocratie et de bienséance.

Serigne Mbacke Ndiaye

Partager

4 pensées sur “Qui a peur de Karim Wade ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *