Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Hydraulique: Gestion du service public, Suez confirme le choix porté sur lui.

Le groupe français Suez a confirmé dans un communiqué avoir reçu une notification du gouvernement sénégalais le déclarant attributaire provisoire de l’appel d’offres international pour la gestion du service public, de production et de distribution d’eau potable en zone urbaine et péri-urbaine.

 

‘’Le Groupe se réjouit d’avoir franchi cette étape’’, lit-on dans le document consulté sur le site l’entreprise française. Suez était en compétition avec Véolia et la Sénégalaise des eaux (SDE) qui assure l’exploitation et la gestion du service public de l’eau potable en milieu urbain depuis 1996. Ce contrat de la SDE arrive à terme le 31 décembre 2018.

L’appel d’offres international pour la gestion de service public de production et distribution d’eau potable a été lancé en mai 2016. L’ouverture des plis a eu lieu le 1er juin 2018.
Dans certains cercles, la désignation de Suez a suscité une levée de boucliers. La Sénégalaise des eaux a fait part de sa volonté d’attaquer cette décision auprès de l’Agence de régulation des marchés publics (ARMP), selon plusieurs médias.

Dans un communiqué, la société s’est auparavant étonnée ‘’du temps long mis pour publier le résultat de l’appel d’offres’’, en rappelant que le ministre de l’Hydraulique avait également révélé dans une émission radio que son offre financière était la ‘’moins-disante’’ (plus avantageux financièrement).

Mansour Faye avait déclaré : ‘’La SDE propose 277 francs virgule quelque chose le m3, Suez est à peu près 299 francs le m3 et Veolia à 365 francs environ le m3.’’
Le Forum social sénégalais (FSS) s’est de son côté demandé ‘’comment une société moins disante (SDE), arrivée première sur l’offre financière, a pu être recalée au profit de la seconde entreprise ».
‘’On parle d’une offre économiquement la plus avantageuse », a pour sa part expliqué mercredi Mamadou Diokhané, président de la Commission des marchés du ministère de l’Hydraulique et de l’assainissement. Il s’est ains gardé d’apporter des précisions supplémentaires en raison du caractère provisoire de cette attribution.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *