Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Magal 2018 : Macky Sall et le code Mouride – Par S Mb Ndiaye

En médecine, la greffe ou implantation est la mise en place dans le corps, d’un organe étranger. Si ce dernier respecte le code, c’est-à-dire les règles de fonctionnement de l’organisme, il est accepté et devient composante à part entière. C’est ainsi qu’un certain nombre d’organes sont maintenant implantés couramment : Rein (1959), cœur (1967), foie (1972), pancréas (1976), poumons (1982).

 

Cependant lorsque l’organe ne respecte pas le mode de fonctionnement de l’organisme, il se produit une réaction immunologique de rejet de la part du receveur.

Le corps sociétal réagit souvent de la même façon que le corps humain.

L’incapacité de Macky Sall à se faire accepter à Touba ne s’explique pas uniquement par l’amour que ses habitants éprouvent pour son adversaire, le président Abdoulaye Wade, mais aussi par son refus, conscient ou non de faire sien le code Mouride.

En effet, malgré les apparences, le cosmos Mouride est extrêmement complexe et codifié et l’ignorance du président Macky Sall des règles qui le régissent explique ce phénomène, sinon de rejet, du moins de non acceptation dont il fait l’objet, et ceci malgré ses énormes efforts en terme d’investissements et de privilèges.

Le Magal de Touba 2018 a permis d’en avoir une idée nette :

1• Macky Sall ignore le sens du plus grand événement des Mourides.

Le plus grand événement de la communauté Mouride est le Magal de Touba qui réunit chaque année, physiquement et spirituellement tous les Disciples de Serigne Touba, qui viennent du monde entier pour célébrer l’événement.

Avoir occupé depuis l’avènement du président Abdoulaye Wade en l’an 2000 les plus hautes fonctions (directeur de société, ministre, premier ministre, président de l’Assemblée nationale, président de la république) et oser dire devant le Khalife Général des Mourides que le Magal célèbre le retour d’exil de Serigne Touba, il fallait le faire. C’est le Magal de Darou Salam qui célèbre le retour du Cheikh.

2• Macky Sall massacre le Poème Serigne Touba

Voulait-il il gagner le cœur de Serigne Mountakha Mbacké ou simplement impressionner son auditorat ? Car personne ne peut comprendre cette idée de citer un khassida de Cheikh Ahmadou Bamba alors qu’il n’y connait absolument rien, d’autant que personne ne l’attend sur ce chapitre. Résultat, il a complètement massacré l’œuvre du Saint Homme et mis la salle dans l’embarras.

3 • Macky Sall refuse d’enlever ses chaussures dans la grande Mosquée de Touba.

S’il y a un endroit sacré pour un mouride, c’est bien la grande Mosquée de Touba, objet de toutes les attentions et fierté. Il ne viendra jamais à un Mouride l’idée de la fouler avec ses chaussures. Accompagné d’une forte délégation et de Serigne Bass Abdou Khadre, porte parole du Khalife, Macky Sall s’y est rendu pour des prières. Comme il se doit, tout le monde était pieds nus.
Sauf lui.

Mor Ngom, ministre conseiller qui s’est rendu compte de l’anomalie l’aborde discrètement pour lui demander de se déchausser. Macky s’énerve et le rabroue. Tête basse, Mor Ngom s’éloigne et se perd dans le groupe. Serigne Bass qui avait suivi les échanges n’intervint pas et Macky continua son chemin.
Le Magal, les khassidas et la Grande Mosquée de Touba.
Les trois plus grands symboles du Mouridisme et sur lesquels le président s’est pris les pieds.

Serigne Mbacké Ndiaye.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *