Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Place au patron ?

Gianluigi Buffon sera titulaire ce vendredi contre Lille et mardi à Naples. Deux matches où le gardien italien du PSG aura l’opportunité de montrer son importance.

 

Thomas Tuchel a jusqu’ici plutôt habilement géré la situation autour de ses gardiens de but. Pas de titulaire indiscutable et un partage parfait des tâches sur la scène nationale avec 6 matches chacun pour Gianluigi Buffon et Alphonse Aréola.

La suspension pour trois matches de l’Italien en Ligue des champions a facilité la tâche de son coach en dehors des rencontres hexagonales. Le moment semble venu pour le légendaire portier transalpin de rappeler qu’il n’est pas uniquement là pour accompagner la progression d’Aréola. Tuchel l’a annoncé cette semaine, « Gigi » gardera la cage francilienne lors des deux prochaines échéances. Pour le coup, celles-ci sont vraiment significatives.

Vendredi soir (20h45), le PSG accueille son dauphin, le Losc, au Parc des Princes, pour le compte de la 12e journée de championnat. Quatre jours plus tard, les champions de France iront en découdre à Naples pour sauver leur tête en Ligue des champions.

Deux rendez-vous qui s’annoncent très importants, particulièrement le second, même si assommer définitivement la Ligue 1 début novembre – Paris comptera 11 points d’avance sur Lille en cas de victoire – ne déplairait sans doute pas à Thomas Tuchel.

Contre Naples, une formation qu’il connaît forcément bien pour l’avoir affrontée pendant deux décennies ou presque en Serie A, Buffon aura un rôle-clé. Celui de montrer que le PSG a toujours manqué d’un gardien décisif dans les grands rendez-vous de son histoire depuis l’arrivée de QSI et qu’il est l’homme du changement.

Buffon, que l’on a toujours vu très souriant et positif dans son rapport avec ses camarades, est attendu au tournant par son coach. C’est dans un registre plus intimidant pour l’adversaire qu’espère le voir Tuchel sur ces deux parties majeures.

A chaque fois que l’Allemand a fait appel à lui, l’ancien Turinois a répondu présent avec des statistiques quasi identiques à celle du champion du monde 2018: uniquement des victoires, trois buts encaissés, près de trois arrêts par match et aucune erreur marquante à ce jour. Pourvu que ça dure.

Partager

Une pensée sur “Place au patron ?

  • 11 novembre 2018 à 8 h 01 min
    Permalink

    Good – I should definitely pronounce, impressed with your web site. I had no trouble navigating through all the tabs as well as related info ended up being truly simple to do to access. I recently found what I hoped for before you know it in the least. Quite unusual. Is likely to appreciate it for those who add forums or something, web site theme . a tones way for your customer to communicate. Nice task..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *