Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

5E FORUM PAIX ET SECURITE DE DAKAR : Macky Sall subit un isolement diplomatique

Au final, donc, pour cette 5e édition du Forum Paix et Sécurité de Dakar, en dehors des experts militaires, des chercheurs et universitaires, seuls Adama Barrow, le Président de la Gambie, Florence Parly, la ministre français des Armées ainsi que son homologue Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères ont honoré de leur présence les assises de cette année.

 

Si les éditions précédentes ont vu la participation de Présidents comme celui du Cap-Vert, de Paul Kagamé du Rwanda et de Muhammadu Buhari du Nigéria, aucun des voisins du Sénégal et des pays membres de la Cedeao n’ont répondu favorablement à l’invitation pour le sommet de cette année.

Cela paraît d’autant plus bizarre que des pays comme le Mali, le Burkina, le Niger et la Mauritanie sont tous sous la menace du péril terroriste des Djihadistes venus du désert et que le Sénégal, bien que non membre du G5 Sahel, est le pays qui a déployé le plus des forces de défense et de sécurité sur le terrain des opérations du Sahel et dans le Sahara.

Ce qui fait du contingent sénégalais, le deuxième sur le plan numérique après les forces françaises du «Barkhane».

Le forum de Dakar est certes un forum d’experts en analyse, en stratégie et en combat militaire. Tout de même, il est convenu que la défense et la sécurité sont les domaines de souveraineté qui dans tous les pays, sont sous la direction exclusive du Chef de l’Etat, Chef des armées.

Déjà, lors de l’inauguration de l’Aéroport International de Blaise Diagne, il avait été relevé le froncement de sourcils de beaucoup de pays voisins du Sénégal qui semblaient accepter difficilement l’implantation d’un aéroport de standard international ayant pour ambition de devenir le hub de l’Afrique de l’Ouest.

La récente visite du Président chinois Xi Jinping sur le continent africain, qui l’a conduit à faire du Sénégal sa première étape, a, semble-t-il, froissé l’orgueil de certains dirigeants des pays limitrophes du Sénégal au point que le Président Alpha Condé de la Guinée n’a pu retenir à manifester publiquement son irritation de voir le dirigeant de Pékin fouler le sol sénégalais et pas la Guinée.

Ce qui n’empêchera point le Président Macky Sall de l’inviter à séjourner quelques jours à la résidence de Popeuguine où le nouveau maître de Conakry a pris confortablement ses aises.

Il se susurre dans certains cercles diplomatiques que la situation du Sénégal, pôle de stabilité et rayonnement politique et diplomatique international, suscite beaucoup de jalousie auprès de certains ouest africains qui ne comprennent pas que les dirigeants occidentaux, arabes et asiatiques manifestent autant d’affection et de penchant pour un pays qui n’a pas les mêmes ressources minières ou agricoles qu’eux. D’où leurs difficultés à se faire au « soft power » du leadership sénégalais.

Pourtant en Occident, tous les pays acceptent le leadership américain et en Asie, aucun pays ne conteste la place de N°1 de la Chine. Bien au contraire, tout en défendant leurs intérêts nationaux, chacun fait preuve d’unité et de solidarité avec la locomotive de leur zone géographique.

Pour l’unité et l’intégration africaine, il faut se rendre compte qu’il nous reste beaucoup de chemin à parcourir.

Partager

Une pensée sur “5E FORUM PAIX ET SECURITE DE DAKAR : Macky Sall subit un isolement diplomatique

  • 10 novembre 2018 à 3 h 01 min
    Permalink

    Outstanding post, I think website owners should acquire a lot from this web blog its really user friendly.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *