Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

L’Inde étudie les possibilités d’importer du pétrole iranien après les sanctions US

Après avoir obtenu une exemption des sanctions américaines, lui permettant temporairement de continuer à importer le brut iranien, New Delhi (Inde) examine les détails de l’accord conclu avec les États-Unis.

 

L’Inde étudie la possibilité de continuer les achats de pétrole iranien après le rétablissement des sanctions américaines à l’encontre de la République islamique, lundi dernier, a fait savoir Ravish Kumar, porte-parole de la diplomatie indienne. L’Inde, aux côtés de la Chine et de la Turquie, fait partie des huit pays bénéficiant d’exemptions temporaires, tout comme la Corée du Sud, la Grèce, l’Italie, le Japon et Taïwan.

«Nous saluons et apprécions le fait que les autorités américaines ont pris en considération nos besoins de sécurité énergétique. L’Inde est le plus grand acheteur de brut iranien, qui est crucial pour notre sécurité dans le domaine énergétique. Nous étudions les détails des exemptions américaines», a-t-il indiqué.

Le responsable s’est dit dans l’incapacité de révéler tous les détails de l’accord avec les États-Unis permettant de poursuivre les achats de pétrole. Il s’est également gardé de commenter le dispositif des transactions ultérieures avec Téhéran.

Washington, qui s’est retiré en mai de l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien, espère faire plier la République islamique grâce à sa campagne de «pression maximale» pour ensuite négocier un texte plus strict, qui puisse également mettre fin à la prolifération de missiles balistiques iraniens et à l’interventionnisme, jugé déstabilisateur, de Téhéran dans la région. Le Président iranien, Hassan Rohani, a, pour sa part, déclaré que son pays avait l’intention de «contourner avec fierté» les restrictions américaines.L’Union européenne, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni, qui comptent parmi les parties prenantes de l’accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien, ont dit regretter le rétablissement des sanctions américaines et vouloir protéger les entreprises européennes qui font légitimement des affaires avec l’Iran. Le chef de la diplomate russe, Sergueï Lavrov, a estimé mardi que les sanctions américaines contre Téhéran n’étaient pas légitimes.

 

Partager

Une pensée sur “L’Inde étudie les possibilités d’importer du pétrole iranien après les sanctions US

  • 11 novembre 2018 à 8 h 56 min
    Permalink

    I’ve been absent for some time, but now I remember why I used to love this site. Thanks , I will try and check back more often. How frequently you update your site?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *