Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Le bloc note de Abdou GNINGUE : Non 🚫 au copier coller!

« La politisation a minĂ© ses sessions Ă  tel point que la crĂ©dibilitĂ© dĂ©clinante de la Commission (des Droits de l’Homme) fait ombre Ă  la rĂ©putation du système des Nations Unies dans son ensemble ».

 

Ces propos de l’ancien SecrĂ©taire GĂ©nĂ©ral de l’ONU, Koffi Annan alors qu’il Ă©tait en fonction, en disent long sur cette structure qui est loin d’ĂŞtre ce que veut nous faire croire l’opposition politique Senegalaise particulièrement le Parti DĂ©mocratique SĂ©nĂ©galais (PDS).

En effet, cette Commission dĂ©criĂ©e par celui lĂ  qui Ă©tait en devoir de la dĂ©fendre n’a aucun pouvoir supranational qui pourrait l’autoriser Ă  annuler une dĂ©cision de justice d’un État souverain connu et reconnu pour sa dĂ©mocratie majeure. Comme l’ont rappelĂ© les avocats de l’Etat lors d’une confĂ©rence de presse, le dossier du candidat virtuel du PDS Karim Meissa WADE « est clos par la justice sĂ©nĂ©galaise » Dixit Maitre Yerim Thiam un des avocats de l’Etat.

L’opposition politique a enfin accès au fichier Ă©lectoral.C’est bien ! Et après ? Maintenant les opposants doivent nous expliquer comment on peut voter avec trois fichiers Ă©lectoraux.

Est ce qu’il y aura ces trois listes dans les bureaux de vote? Il y a un flou total dans la tĂŞte des SĂ©nĂ©galais. Il faudrait que les journalistes posent cette question Ă©lĂ©mentaire aux politiciens qui accusent le pouvoir de dĂ©tenir trois fichiers. Qu’ils nous donnent les preuves de leurs allĂ©gations sinon on tombe encore une fois sur les Fake News.

ArrĂŞtons de prendre pour argent comptant tous ce nous disent les hommes politiques de quelque bord qu’ils se situent. Ces hommes politiques prompts Ă  convoquer une confĂ©rence de presse pourquoi ne le feraient ils pas en exhibant ces trois!?….fichiers Ă©lectoraux. Depuis qu’ils en parlent personne parmi eux n’a brandi la moindre preuve. Je lance un appel Ă  MaĂ®tre Mame Adama Gueye, qui s’est auto proclamĂ© dĂ©fenseur pour la clartĂ© du scrutin du 24 FĂ©vrier 2019, pour qu’il nous sorte ces diffĂ©rents fichiers s’ils existent.

Maintenant avec les yeux de l’esprit, les opposants peuvent avoir un nombre incalculable de fichiers. Mais le seul qui existe officiellement est celui postĂ© sur le Net et que tout Ă©lecteur, dĂ»ment inscrit, peut consulter.

Aux dernières nouvelles les experts du PDS ont quittĂ© le ministère de l’Interieur parce que le fichier qu’ils recherchaient ils ne l’ont pas trouvĂ©.

Mais qu’en est il exactement?

Selon le Directeur de l’automatisation du fichier(DAF), les techniciens du PDS voulaient accĂ©der aux numĂ©ros CEDEAO des Ă©lecteurs alors que cette donnĂ©e est rĂ©servĂ©e Ă  chaque Ă©lecteur qui a le loisir de le remettre Ă  qui il veut dans le cadre du parrainage. En fait ce que ne disent pas ces techniciens c’est qu’ils pourraient faire du copiĂ© collĂ© avec les listes qu’ils auraient piquĂ©s sur le fichier.Alors le tour est jouĂ© ainsi ils n’auraient plus besoin de faire le terrain Ă  la rencontre des Ă©lecteurs pour les parrainages. La vigilance des services de la DAF a permis de dĂ©jouer la manĹ“uvre.

L’Etat essaye de mettre de l’ordre dans la forĂŞt d’Organisations Non Gouvernementales qui peuplent l’espace public sĂ©nĂ©galais. Quand le ministère de l’Interieur met en demeure les responsables de Lead Afrique de cesser de financer le mouvement Y EN A Marre, ils disent de ne pas financer cette organisation mais qu’ils les accompagne.

Mais accompagner quelqu’un Ă  coups de subventions pĂ©cuniaires, si ce n’est pas financer ce dernier. A moins qu’ils nous disent ce qu’ils entendent par accompagner. Que je sache, on peut accompagner une organisation ou une personne, par des conseils mais ici, c’est des financements de certaines manifestations de Y EN A MARRE comme le confirme leur coordonnateur qui prĂ©cise que l’argent qu’ils ont reçu n’est pas allĂ© dans leur poche. Mais oĂą est allĂ© cet argent ? Dites nous s’il vous plaĂ®t parce que, le peuple au nom duquel vous obtenez ces financements!? que dis-je, ces compagnonnages… pĂ©cuniaires, doit savoir.
Ce flou qui entoure les activitĂ©s de ces ONG et autres associations de la sociĂ©tĂ© civile mĂ©rite que les autoritĂ©s y jettent un regard vigilant. En effet les responsables expliquent souvent qu’ils agissent pour accompagner les citoyens pour la prĂ©servation et La DĂ©fense de leurs droits. Les pauvres citoyens que nous sommes voient cet argent nous passer sous le nez. Cela se fait Ă  coups de sĂ©minaires dans les salons douillets de Dakar oĂą quelques intellectuels, autour d’un copieux dĂ©jeuner suivi d’une sĂ©rie de rĂ©solutions ou conclusions. Celles-ci seront accompagnĂ©es de photos de quelques paysans mal fagotĂ©s(pour simuler des gens besogneux ) que l’on va envoyer aux bailleurs ou si vous prĂ©fĂ©rez aux… accompagnateurs comme diraient les gens de Lead Africa. Qui disait que lĂ  oĂą il y a le flou, il y a le….loup.

Abdou GNINGUE
Journaliste Citoyen du monde rural.

Partager