Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Les présidents africains face au Sida (Part 2)

Dans la lutte contre le sida, les présidents africains apparaissent divisés entre ceux qui tiennent des propos choquants et ceux qui s’engagent dans la lutte contre la propagation de cette maladie.

Edgar Lungu rend le test du VIH obligatoire en Zambie

Président de la Zambie depuis 2015, Edgar Lungu suscite des réactions avec son programme pour éradiquer le sida. En 2016, il annonce le test de dépistage du VIH obligatoire pour tous. L’Organisation mondiale de la santé craint une stigmatisation des victimes. Suite à des protestations dans son pays et la pression de la communauté internationale, Lungu revient sur sa décision.

Yoweri Museveni préconise l’abstinence

Il a fallu du temps au président ougandais Yoweri Museveni avant d’entamer la lutte contre la pandémie dans son pays et il demeure une référence négative dans le combat contre le sida. En 2004, au cours d’une conférence en Thaïlande sur la pandémie, il minimise l’efficacité des préservatifs. Selon lui, ils vont à l’encontre de pratiques sexuelles africaines. Il prône plutôt l’abstinence.

Festus Mogae : le « Champion » pour une génération sans VIH

En 2008, l’ancien président de la République du Botswana (1998-2008) lance le concept des Champions pour une génération sans VIH, une organisation composée d’anciens présidents africains et d’autres personnalités influentes du continent. Ils comptent utiliser leur influence et expérience pour faire pression sur les partenaires et les inciter à agir plus intensément dans la prévention du VIH.

Joaquim Chissano aux côtés de Festus Mogae

L’ancien président du Mozambique (1986-2005) s’engage également dans l’organisation pour lutter contre la maladie. Le 8 novembre 2005, il inaugure la fondation qu’il préside et dont la priorité est la lutte contre le sida.

Benjamin William Mkapa offre des bourses aux victimes défavorisées

Au nombre des champions de la lutte, il faut compter Benjamin William Mkapa. Président de la Tanzanie de 1995 à 2005, il est aussi le co-fondateur du programme de bourses de recherche sur le VIH/Sida. Cette initiative vise à distribuer des médicaments antirétroviraux aux victimes de l’épidémie les plus pauvres et vivant dans les zones rurales éloignées.

Kenneth Kaunda s’engage avec les entreprises contre le VIH

Militant farouche contre le sida après la mort de son fils, Kenneth Kaunda est aussi un Champion de la lutte. Il est le premier président africain à avoir fait un test de dépistage. Après 27 ans à la tête de la Zambie (1964-1991), il dirige la Business coalition contre le VIH/sida de Zambie. Cette association tente de mobiliser le secteur privé contre le sida.

Partager

Laisser un commentaire