Normalisation du transport : yes we can

Spread the love

La surcharge dans les transports en commun était toujours d’actualité
au Sénégal jusqu’à la déclaration de l’Etat d’urgence par le président
de la République Macky Sall. Depuis lors, l’on assiste à un changement
de comportement de la part des receveurs, chauffeurs et apprentis qui
refusent de prendre un nouveau client dès que toutes les places  de
leur car ou bus sont occupées.

Cette  nouvelle donne les populations sont en train de s’y habituer.

Même s’il arrive parfois qu’il y ait certains individus qui essaient
de violer la nouvelle réglementation. Pour ces personnes, les mesures
d’assouplissement prises par les autorités ont été une bonne nouvelle
sachant que même en temps normal les tata qui assurent la majeure
partie du trafic ne circule pas au-delà de 22 heures.

Nhnews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *