3ème mandat : Amadou Ba divulgue le plan de Macky et renie Sonko

Spread the love

L’ancien ministre de l’économie et des finances était l’invité de la TFM ce dimanche 29 juin 2020. Il a été abordé sur plusieurs questions notamment sur celle du troisième mandat. Aussi, nos confrères ont voulu avoir sa version concernant certaines allégations selon lesquelles il utiliserait des informations compromettantes à des fins politiques. 

Non seulement, Amadou Ba a nié toute l’ambition qu’on lui prête. Mais aussi, il s’est présenté comme le militant de l’APR qui ne suit que les instructions du chef sans mettre en avant ses intérêts personnels. Pour convaincre son assistance, il s’est défendu d’être un pur produit de l’administration qui comprend le vrai sens de travailler pour l’Etat. Il a tenu par la même occasion à éclaircir certains points comme son soutien présumé à Ousmane Sonko.

A  en croire l’actuel ministre des affaires étrangères, les allégations faisant état de fuites de sa part destinées au leader de Pastef ne sont l’œuvre que de personnes mal intentionnées à l’imagination débordante. Le chef de file du parti au pouvoir aux Parcelles Assainies lors des législatives de 2017 est catégorique sur ce point.

Il affirme qu’il n’a jamais divulgué une quelconque information venant de l’Etat à des fins politiques ou personnelles. D’autant plus que, dans le cas d’espèce, les gens l’accusent d’être à la solde d’un opposant au pouvoir. Alors que, il l’assure, son seule envie est de poursuivre l’aventure avec le Chef de l’Etat qui lui a exprimé toute sa confiance en le nommant ministre et en lui demandant de s’engager politiquement à ses côtés.

C’est dans ce cadre qu’il se dit prêt à accompagner l’actuel locataire du palais jusqu’au bout évoquant même la possibilité d’un troisième ou même d’un quatrième mandat. Il insiste sur le fait  que la vision du président de la République est de faire du Sénégal un pays émergent à l’horizon 2035. 

L’actuel chef de la diplomatie sénégalaise s’est aussi prononcé sur le dernier remaniement. Il pense que son remplacement à la tête du ministère de l’économie et des finances n’est pas un désaveu. Il affirme que le président de la République a pris cette décision en fonction des nouveaux objectifs qui se présentent à lui. Il affirme qui si Macky Sall estime que c’est au ministère des affaires étrangères qu’il peut servir l’Etat c’est parce qu’il a forcément raison. Concernant ses rapports avec Mame Mbaye Niang qui l’a accusé d’être derrière ses déboires à la PRODAC, Amadou Ba déclare que c’était un malentendu.

En tout cas, il affirme qu’à son niveau il n y aucun problème avec le fils de l’imam Mbaye Niang ainsi qu’Abdoulaye Daouda Diallo qu’il considère comme son jeune frère. Au contraire, il dira qu’il y a toujours des brebis galeuses qui cherchent à semer la discorde entre lui et ses camarades de parti et que ces dernières ne sont mues que par leurs intérêts politiques. 

Cette mise au point est venue à son heure. Les rumeurs faisant état d’un agenda caché de l’ancien argentier de l’Etat courent depuis quelques années ainsi que celles concernant ses supposés rapports avec Ousmane Sonko qu’il avoue connaitre sachant qu’ils travaillaient dans le même service. Seulement, on ne s’attendait pas  à voir l’ancien directeur des impôts et domaines traiter la question du troisième mandat avec tant de légèreté. Une attitude qui ne manquera pas de faire jaser surtout dans ce contexte marqué par la commémoration de la naissance du mouvement du 23 juin. 

Omar Ndiaye 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *