LE FAIT DU JOUR – Déboulonnage de Faidherbe : Mansour Faye à contre courant de l’histoire  

Spread the love

La  statue  de l’ex gouverneur du Sénégal n’est pas faite d’herbe et ne sera donc pas facile à déboulonner, d’ autant qu’elle repose sur un socle d’acier : Le maire de la ville de Saint Louis, Mansour Faye.

Le tsunami Black live matters qui  déferle sur le monde entier emportant dans sa furie les statues de personnalités connues pour leur racisme ou leur participation à l’esclavage aura l’effet d’un ressac sur celle de Faidherbe qui trône majestueusement dans l’ex capitale de Sénégal :

« Notre priorité c’est de conserver l’histoire et de développer notre ville. Ma priorité  n’est pas d’épiloguer sur des débats sans intérêt. »

Estimant  certainement comme Senghor que la colonisation est un mal nécessaire, mais d’une nécessité historique, le maire de Saint Louis  invite ses administrés à assumer leur histoire :

«  Il faut qu’on assume notre histoire. Et tant que je serais maire dans cette ville, j’assumerais ma responsabilité. »

Surfant sur sa crête patriotique, l’édile se fait lyrique :

« Nous devons assumer avec cohérence notre  héritage colonial. Saint Louis est le fruit d’une histoire lointaine, religieuse et politique. Cette ville aux mille visages, chargée de souvenirs, porteuse de progrès, pourrait  devenir demain le creuset d’une civilisation de symbiose élégante et raffinée. » 

Et ne voulant pour rien au monde rater ce rendez-vous du donner et du recevoir, Mansour Faye invite les uns et les autres à faire preuve de sublimation et de transcendance pour atteindre les hauteurs stratosphériques  et s’extraire des récriminations  de bas étage :

«  Je voudrais en appeler à la hauteur des uns et des autres pour que la raison l’emporte sur l’émotion à chaque fois que nous serons interpelés par l’histoire. » 

Serigne Mbacké Ndiaye       

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *