Bracelet électronique : Les détenus devront encore attendre deux ans

Spread the love

Conçu pour répondre à la problématique des longues détentions, le bracelet électronique tant chanté par le ministre de la justice n’est pas pour demain.

Malick Sall l’entrevoit pour 2022 : « Sa mise en œuvre permettra pour l’essentiel d’éviter les longues détentions. Je pense que dans une ou deux années au maximum les questions sur les longues détentions ne seront plus posées »

Nhnews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *