Contribution – Arrêter les interpellations des opposants et activistes qui portent atteinte à notre démocratie

Spread the love

Macky SALL, tu permets…

Commençons d’abord, une fois n’étant pas coutume, par dire que ton interview, sur Rfi, ce matin, avec mon ami Alain Foka fut bien conduite. Le fait est rare pour mériter d’être souligné!

Les réponses, sans être lumineuses, dégagent une perspective sur le vaccin et la dimension géopolitique de ce que je veux désigner sous le vocable géovaccinologie. 

Cela fait sens d’avoir évoqué la solidarité sanitaire. Comme il en est de la responsabilité partagée mais différenciée sur le climat, tout en soulignant la compétition émergente, née du COVID, entre pays occidentaux et leurs rivaux d’Asie, y compris Chine, Turquie ou Russie. 

Je n’entrerai pas sur la partie politicienne de cette interview concernant les accusations, fausses ou fondées, de viol portées contre l’homme politique Ousmane Sonko.

Je ne validerai pas non plus l’indignation suspecte, ce cri du cœur douteux, pour faire accroire que tu compatis au malheur qui, laisses tu dire, s’abat sur lui. 

Certes, autant sur ce dossier sulfureux que sur celui, controversé, du vaccin anti-covid, nous ne pouvons que constater l’existence de divergences -et attendre le verdict de l’histoire.

Le but de ce message est donc de t’inviter sur un autre terrain. Pour te demander d’arrêter les interpellations anti-démocratiques de citoyens sénégalais qui portent préjudice à notre démocratie.

Libère ces otages politiques retenus au mépris de la loi par notre État hélas devenu plus dangereux que la pandémie du moment.

Je regrette que l’ami Foka, dans ses questions, ne soit pas allé au fond des vrais sujets qui concernent les Sénégalais. Autour de la régression des acquis démocratiques sous ta gouverne.

Hélas…

Adama Gaye journaliste 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *