Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Julius Maléma à ses Compatriotes : Vous massacrez vos propres frères !!!

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les scènes horribles de Sud-Africains tuant, brulant les  ressortissants d’autres pays Africains ne scandalisent pas uniquement la communauté internationale. En Afrique du Sud même, certains leaders politiques se sont levés pour condamner ces actes xénophobes perpétrés sous prétexte que ces hommes et femmes venus  du reste du continent leur volent leur travail.

C’est le cas de Julius Maléma, leader du parti EEF (Economic, Freedom  Fighters). Devant des centaines de ses militants vêtus de rouge, il a crié son amertume et son indignation :

«  Nous pouvons chasser de notre sol tous nos frères, mais vous verrez qu’il n’y aura toujours pas de travail en Afrique du Sud. Notre richesse est entre les mains des blancs  qui refusent d’investir pour créer plus d’industries. Il n’y a aucun Nigérian qui a volé une industrie et n’y a employé que des Nigérians. Il n’existe aucun  Zimbabwéen  qui possède de grandes fermes dans lesquelles il n’a employé que des Zimbabwéens. Les industries sont contrôlées par des Blancs qui emploient des étrangers et leur paient  un maigre salaire.

C’est ce qui vous pousse à croire que vos frères Africains vous volent vos emplois. (…) J’ai honte aujourd’hui qu’on m’appelle Sud Africain.

Les images atroces qui nous viennent de certaines villes du pays sont totalement insupportables. Vous frappez des noirs, vous massacrez vos frères Africains. Je ne vous ai jamais vus  frapper un chinois, un blanc, un Indien sous prétexte qu’ils n’ont pas de papiers, mais regardez ce que vous faites à vos propres frères  Africains ! Cela prouve que vous ne vous aimez pas vous-mêmes. L’homme blanc vous a appris à vous haïr vous-mêmes. Raison pour laquelle vous haïssez vos propres frères Africains. »

Serigne Mbacké Ndiaye  

%d blogueurs aiment cette page :