Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Karim renonce à sa nationalité Française : Le sacrifice suprême ?

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout candidat à la présidence de la république doit être exclusivement  de nationalité Sénégalaise, selon l’article 28 de la constitution.  

Une conditionnalité  souvent sujette  à caution  dans le landernau  politique. Ainsi, se demanda  Moustapha Diakhaté, responsable APR, le parti présidentiel :

  • Monsieur Abdoulaye Wade avait-il demandé et obtenu la déchéance de sa nationalité Française, au moment de ses quatre déclarations sur l’honneur d’être exclusivement de nationalité Sénégalaise lors des dépôts de ses candidatures aux présidentielles de 1993, 2000, 2007,2012 ?
  • Quelles sont les preuves de la déchéance de la nationalité Française de monsieur Abdoulaye Wade ?
  • Quid de Senghor et Abdou Diouf ?


Karim Wade est donc le seul candidat à avoir jamais reconnu officiellement sa double nationalité et à renoncer  à l’une  d’elles  afin d’être en règle avec la loi fondamentale.

En faisant le sacrifice de sa nationalité, Karim pose un jalon de plus dans sa détermination à se porter candidat et renvoi à leurs chères études ceux qui, surfant sur la visite du magistrat Qatari ce 24 décembre, estimaient  qu’il a fini par renoncer à rentrer.

Il tire aussi le tapis sous les pieds de ceux qui mettent en doute son patriotisme du seul fait qu’il ne parle pas bien Wolof, comme si   sa maitrise était   un déterminant pour aimer son pays.

Serigne Mbacké Ndiaye