L’ URD : Pourtant elle vit toujours

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On avait oublié jusqu’à son nom, l’Union pour le Renouveau Démocratique (L’ URD). A l’image de tous les  partis  politiques crées pour servir les ambitions d’un seul homme, (PLP, AFP, Aj /pads…) et dont le  destin se confond naturellement  avec celui de son créateur, l’URD n’a pas survécu à Djibo Ka, décédé en septembre 2017.

Renseignements pris, il paraitrait que la direction aurait été confiée à quelqu’un qui répondrait au nom de Diégane Séne. Bien malin, le Sénégalais  qui était capable de mettre un visage sur ce nom.

Pourtant, au lendemain  de la victoire du candidat de la coalition Benno Bok Yacaar aux présidentielles, le parti est  miraculeusement ressuscité, juste le temps de faire prévaloir  sa part  de travail dans l’œuvre collective qui a abouti au second mandat  de Macky Sall. Histoire de ne pas se faire oublier à l’heure de la distribution des prébendes et autres strapontins.

Le parti ou ce qui en reste (s’il en reste quelque chose)  s’est offert un communiqué pour se féliciter de la victoire de ‘’son’’ candidat, poussant la sollicitude jusqu’à nous en donner les raisons.

En effet, les résultats obtenus par Macky Sall «  sont le fruit de son engagement personnel pour son pays, ses compatriotes, et leur progrès. »

Néanmoins, pour que personne n’oublie que l’URD a joué sa partition dans cette victoire, Diégane Séne évoque «  la large coalition qui l ‘ a accompagné tout au long de ces dernières années. Cette vaste union autour d’un homme, est la traduction du génie politique des Sénégalais, mais aussi la preuve qu’un leadership éclairé est la meilleure voie pour traduire  les aspirations d’un peuple déterminé à marquer son temps. »

Diégane Séne qui n’a pas encore marqué les esprits, s’engage pourtant «  à rester dans cette voie pour contribuer à renforcer l’alliance autour du président de la république et son gouvernement pour les aider à réaliser les ambitions qu’ils ont pour le pays. »

Peut-être à la tête d’un ministère ou d’un Conseil d’Administration ? 

Serigne Mbacké Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :