Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

La folie de la toile

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le sieur Ousmane Mbengue apprendra à ses dépens qu’il y a des limites à ne pas franchir sur les réseaux sociaux. Pour avoir posté sur son compte Facebook à exterminer certaines femmes sources de nos maux, selon lui.

Des mots de trop qui lui ont valu d’être interpellé, mardi matin, chez lui à la Cité Sipres 2, par les pandores de la brigade de recherche de Colobane pour “appel au meurtre”, “incitation à la haine” et injures publiques via les nouvelles techniques de l’information et de la communication.

Il répondait ainsi à une publication d’une femme qui dénonçait les violences faites dernièrement aux femmes.

Résultat de recherche d'images pour "Ousmane Mbengue"
Résultat de recherche d'images pour "Ousmane Mbengue"

Pour cette imprudence coupable, Ousmane Mbengue risque gros.

Nhnews

%d blogueurs aiment cette page :