Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

La jeune Norvégienne tuée au Maroc aurait mis en ligne une vidéo anti-islamophobie

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La randonneuse norvégienne qui a été tuée avec son amie danoise au Maroc, où elles passaient leurs vacances, avait mis en ligne sur sa page Facebook, aujourd’hui supprimée, une vidéo dénonçant l’islamophobie, informe Marocco World News.

Maren Ueland est une Norvégienne de 28 ans tuée lors d’une randonnée dans les montagnes du Sud marocain en compagnie de son amie danoise Louisa Vesterager Jespersen. Elle avait publié sur sa page Facebook, inaccessible aujourd’hui, une vidéo accablant l’islamophobie, annonce Marocco World News.

Le clip, intitulé Ne jugez jamais les gens sur leur apparence, a été publié par un officiel afghan.

La vidéo montre une femme à l’apparence européenne se promener avec sa fille et regarder furtivement un homme avec une barbe qui porte un sac de sport. La femme se fige lorsqu’elle voit des forces de l’ordre apparaître et courir vers l’homme. Cependant, ils passent à côté de lui et arrêtent un autre homme au physique scandinave. À la fin de la séquence, l’homme barbu aide une petite fille et s’en va avec sa famille. On peut ensuite lire sur l’écran «Pense par toi-même».

Le lundi 17 décembre, les corps de deux touristes scandinaves, Louisa Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, ont été retrouvés dans un site touristique isolé non loin de Marrakech.

Selon les informations disponibles, Maren Ueland et Louisa Vesterager Jespersen ont été tuées près d’un chemin menant au sommet du Toubkal, une destination de randonnée prisée au Maroc. Une des deux victimes a été décapitée, le cadavre de l’autre portait de profondes blessures au niveau du cou. Une enquête pour acte terroriste a été ouverte.

D’après The Daily Mail, une vidéo montrant le moment de la mort d’une des deux femmes a été diffusée sur les réseaux sociaux et reconnue comme authentique par le service de renseignement danois. On y entendrait des cris «C’est pour la Syrie!», précise le média.

Dans le cadre de l’enquête, la police marocaine a déjà arrêté 19 suspects, selon le Figaro.

Selon les autorités du pays, les quatre personnes qui ont été arrêtées en premier avaient prêté allégeance à Daech* dans une vidéo diffusée sur les médias sociaux. Bien que l’authenticité ce document n’ait pas encore été confirmée, aucun groupe n’a revendiqué la responsabilité de ces crimes.

*Organisation terroriste interdite en Russie