La queue du diable !

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Ministre de l’Interieur Aly Ngouille Ndiaye a overt les préliminaires de la  prochaine concertation nationale qui doit discuter de tout avec un grand T. Ce premier volet concerne les politiques pour déblayer le terrain avant le 28 Mai 2019 date du dialogue national et éviter que nos politiciens professionnels ne transforment  la rencontre en une foire d’empoigne ou un lieu de règlement de compte après une présidentielle qui les … mis sur les rotules. Pour d’autres, c’était le KO debout. 

Quand cette séquence avec les politiciens sera clôturée, tout le monde se regroupe autour du chef de l’Etat pour discuter des sujets qui intéressent l’ensemble du peuple. 

Loin des préoccupations politiciennes de nos politiciens. Mais où est passé Ousmane Sonko depuis le coup KO de la présidentielle?  On ne l’a revu que lors de la dédicace d’un livre dont le thème portait sur….Ousmane Sonko. Pourtant occasion lui a été donné de réapparaître devant la presse pendant le vote en urgence de la loi supprimant la Primature dans la nomenclature de l’arsenal administratif de notre pays. Il a préféré s’absenter parce que cela n’a aucun intérêt pour sa personne. Tant pis pour le peuple qu’il est censé représenter au parlement!

Qui disait que les politiciens ne s’intéressent qu’à leurs propres affaires même s’ils se réclament du… peuple.

Mais ce qui est inquiétant dans cette affaire, c’est le boycott d’une certaine opposition, qui, jusqu’à présent ne digère pas la victoire de Macky Sall. Elle pose des préalables inadmissibles dans une République bien normée. En effet, comment peut-on exiger à un Pouvoir Exécutif de libérer ou d’amnistier des condamnés par le Pouvoir Judiciaire  , comme condition pour pouvoir prendre part à une concertation nationale avec toutes les forces vives de notre pays. Si ces préalables ne sont pas ne sont pas remplis alors c’est un Niet catégorique sans appel!

Le ministre de l’intérieur a bien raison de dire, de façon diplomatique, que les préoccupations des absents ne seront pas pris en compte. D’autres vous diront, les absents (volontairement )ont toujours tors et tant pis pour eux. Demain, ce sont ces mêmes absents qui vont faire des propositions, peut-être  intéressantes, mais arrivées trop tard dans le Pipe-Line (pour rester dans les anglicismes ) comme Macky avec son Fast Track! Et je me demande si le peuple sénégalais est d’accord pour amnistier quelqu’un qui lui doit 138 milliards par ces temps où certains Gorgorlous tirent le diable par la queue pendant que d’autres sont en train de la chercher pour pouvoir s’y accrocher comme planche de salut!

Cette semaine a été aussi marquée par la disparition du responsable des Thiantacones le Cheikh Bethio Thioune. Il a été inhumé dans la ville sainte de Touba malgré le souhait d’une bonne partie des fidèles qui voulaient que l’on respecte la volonté de leur guide qui avait de son vivant, selon eux, émis de le vœu d’avoir comme dernière demeure son village de Madinatou Salam. L’autorité suprême de la Communauté Mouride en a décidé autrement et tout est rentré dans l’ordre. Puisse Le Tout Puissant l’accueille au Saint Paradis.

Pendant ce temps le Ramadan vient de boucler sa première semaine. Les bulletins de la météo nationale affichent  des températures à l’ombre qui dépassent les 40 degrés à l’intérieur du pays. Il n’est donc pas étonnant que mes cousins Al Poulaars quittent en grand nombre le Fouta pour se réfugier à Dakar où le ciel est plus clément avec des températures qui tournent aux environs de 24 degrés. C’est pourquoi, un vieux Sereer disait l’autre jour au village que les Al Poulaars qui ont vulgarisé l’islam dans notre pays ne devaient pas avoir peur de jeûner même en période de grande canicule.

Ce qu’il oubliait c’est que  nos cousins ne peuvent pas se passer de leur bon Laciri Haako bien fumant au réveil après avoir égrené leurs chapelets. Ils vont devoir attendre encore trois semaines. Ce n’est pas long ! Ne me regardez pas de travers, c’est un simple conseil d’un cousin qui sollicite vos prières en ce mois béni.

Abdou GNINGUE
Journaliste Citoyen du monde rural