La sortie du kankourang prévue en septembre

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La collectivité mandingue de Mbour (ouest), renseigne l’Aps, va procéder, à partir du 1er septembre prochain, à la circoncision d’environ 500 à 600 enfants, une activité qui marque la sortie du «Kankourang» (personnage mystique chez les mandingues).

Pour cette année, cinq cellules vont abriter les circoncis, à savoir Thiocé-Ouest, Santessou, Diamaguène, Thiocé-Est, Woyinka Kunda et une sixième qui sera basée dans le village de Mboulème dans la commune de Malicounda, renseigne l’ancien commissaire de Police Kadialy Seydi, secrétaire général adjoint de la collectivité mandingue.

Selon lui, les périodes de sorties du Kankourang sont établies dans les cellules, du 8 au 29 septembre, dans la commune de Mbour et à Mboulème, dans la commune de Malicounda, du 7 septembre au 28 septembre, conformément à l’arrêté préfectoral.

Il s’exprimait mercredi lors de la traditionnelle réunion du Comité départemental de développement (CDD) présidé par le préfet, Saër Ndao, en présence de différents chefs de service, entre autres.

Le préfet du département, Saër Ndao, a insisté sur la sécurité des personnes et des biens qui, selon lui, a toujours posé problème dans le cadre des sorties du Kankourang.
Mais, depuis deux ans, une « franche collaboration » entre la collectivité mandingue et les autorités administratives a permis de renforcer l’aspect sécuritaire de cet évènement socio-culturel.

Il a promis de renforcer le dispositif qui a été mis en place l’année dernière par « une collaboration étroite », par « une sensibilisation améliorée », pour permettre aux mandingues de mener à bien leurs activités et aux populations de vaquer « librement » à leurs occupations.

Amaly Diome

%d blogueurs aiment cette page :