Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

L’activité du port de Dakar sur un trend haussier

De janvier à octobre 2018, les débarquements de marchandises au Port autonome de Dakar ont connu une hausse de 493 000 tonnes par rapport à la même période l’an dernier. Cette hausse est portée par les hydrocarbures raffinés dont les débarquements ont fortement augmenté durant la période prise en compte.

Les débarquements de marchandises au Port autonome de Dakar (PAD) poursuivent leur courbe haussière de l’année 2018. Durant les dix premiers mois, ces activités ont enregistré une hausse en volume de 493 000 tonnes, comparées à la même période un an plus tôt. Selon les chiffres publiés par l’entreprise portuaire, les débarquements de marchandises entre janvier et octobre 2018 ont atteint 12,4 millions de tonnes, contre 11,9 millions de tonnes enregistrées durant la même période en 2017. Ce qui correspond à une hausse de 4,1%.

D’après les chiffres du PAD, cette hausse des débarquements de marchandises est portée par les hydrocarbures raffinés dont les débarquements ont atteint 1 million de tonnes. Durant la même période l’an dernier, ils avaient été enregistrés à 755 600 tonnes soit donc une forte hausse de 247 400 tonnes équivalent à une progression de 32,8%. En dehors des débarquements d’hydrocarbures raffinés, les débarquements de marchandises diverses ont également connu une hausse non moins considérable. Ceux-ci sont passés de 9,892 millions de tonnes sur les dix premiers mois de 2017 à 10,3 millions de tonnes (4,5%) à la même période cette année.

Les embarquements en baisse

Cette hausse des débarquements de marchandises coïncide avec une baisse des embarquements de marchandises au PAD. Selon les données de l’entreprise portuaire, durant la période, les embarquements de marchandises ont enregistré une légère baisse de 3,1%. Le PAD explique que cette chute des embarquements de marchandises est à imputer aux produits de la mer qui ont fortement régressé de 16,9% à 199 200 tonnes, contre 239 600 tonnes en 2017.

Les phosphates ont suivi la même courbe que les produits de la mer avec une régression de 1,9%, s’établissant à 532 200 tonnes à fin octobre 2018. Quant aux marchandises diverses, leurs embarquements ont également chuté à 3,3 millions de tonnes.

Partager