Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

L’AFRIQUE EST LIBRE, LES AFRICAINS DEVRAIENT EN ÊTRE AUTANT.

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce qui se passe dans les prisons africaines en matière de traitements inhumains infligés à des africains dont leurs devanciers ont souffert le martyr de l’esclavage, de la colonisation et du néo-colonialisme est pour tout dire inadmissible, intolérable et dégradant pour l’espèce humaine.

L’heure a sonné de choisir et de mettre sans délai en place une politique d’humanisation de nos espaces carcéraux. La meilleure manière de les désengorger serait de ne retenir que les délits majeurs: viols, assassinats, trafiquants d’armes, stupéfiants, faux médicaments, d’organes, haute trahison, homosexuels, lesbiennes, proxénètes, fautes de gestion de deniers publics, vendeurs de produits alimentaires illicites. Avec de très lourdes peines à leur infliger.

Et tous les autres qui ne seront pas dans ce registre leur accorder des libertés provisoires ou des graces ou amnisties. Modeste proposition d’un simple citoyen, meurtri par les décès d’adolescents survenus à rebeuss.

Adjudant en retraite Ndiapaly Guèye, expert public affairs specialist-writer. Mbour

%d blogueurs aiment cette page :