Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

L’arbitrage vidéo indigne l’Espagne

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’arbitrage vidéo réclamé de longue date ne fait pas l’unanimité en Liga. Ce dimanche deux exemples prouvent une utilisation défaillante. Le Real Madrid compte déposer une plainte officielle tandis que Getafe ne comprend toujours pourquoi un but lui a été refusé face au Barça…

« Si la VAR n’est pas utilisée dans ce genre de cas, elle perd sa raison d’être. » Le propos de Santiago Solari, entraîneur du Real Madrid est limpide. Et les images – un penalty réclamé pour une faute de Rulli, le portier de la Real Sociedad, sur Vinicius – tendent à lui donner raison. Le Real Madrid s’est plus globalement plaint de l’arbitrage lors de sa défaite contre le Real Sociedad (0-2) et compte déposer une plainte auprès de la fédération, assure Marca. Ce qui ne devrait rien changer à l’histoire.  

Un sentiment d’incompréhension partagé par beaucoup, bien au-delà du Real Madrid. C’est également le cas de José Bordalas, l’entraîneur de Getafe, battu par le FC Barcelone (1-2) et qui ne comprend toujours pas pourquoi le but de Mata a été refusé… « Je me sens lésé pour cette action. Elle aurait pu être décisive. C’était un but valable, j’ai vu les ralentis et on se sent d’autant plus lésé qu’il y avait 0-0 et que cela aurait changé le match. On aurait peut-être eu plus d’espace. J’ai toujours défendu la VAR mais cela ne fonctionne pas bien. On m’a dit qu’il y a eu un penalty très clair sur Vinicius. Selon moi, la vidéo n’est pas bien utilisée« , a-t-il expliqué en conférence de presse, rapporte Marca.

Sur l’action de Vinicius, l’arbitre a affirmé à Modric que la décision lui avait été confirmée. Cela induit que l’arbitre qui avait les images pour l’aider s’est également trompé. Dans le cas du but refusé à Getafe, ce n’est plus une erreur claire et manifeste si l’arbitre considère effectivement qu’il y a faute. Ce que beaucoup d’autres n’auraient pas sifflé. Mais c’est un autre débat.

%d blogueurs aiment cette page :