Le bloc note de Abdou GNINGUE : Chez les Vikings

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comme promis ce bloc note sera consacré presque exclusivement au pays des Vikings, la Suède, près de 10 millions d’habitants, petit pays scandinave coincé entre la Norvège et la Finlande où il fait bon vivre décidément. Nous sommes loin des pays du Sahel où l’eau est une denrée rare car partout l’eau fuit les Sahéliens. Situation qui avait inspirée  le poète dans une dictée à nous, proposé un mardi de juin 1962 pendant le concours de l’entrée en sixième dont le titre était « au pays de la soif… partout l’eau les avait fuis… etc.« 

En Suède, l’eau agresse tout le monde. Il y en a partout. Ce qui est impressionnant pour un sahélien. À telle enseigne que dans certaines régions on ne connaît pas les factures d’eau très salées. C’est le cas de ces habitants à bord d’un lac à quelques encablures de la ville de Pietà où la seule dépense est l’investissement initial pour acquérir une pompe et des filtres dans une zone où on ne connaît pas la pollution. On peut même boire directement à la rivière tant les Suédois sont très stricts dans la préservation de l’environnement.

Dans ce grand nord suédois, ne demandez pas une bouteille d’eau minérale à votre hôte. Il va vous dire fièrement que chez eux l’eau de la rivière est non polluée et est considérée ici comme une eau minérale qui ne subit aucune pollution. 

Eh oui! La Suède est propre surtout dans le grand nord situé à deux heures de route du Cercle polaire là où on élève les rennes et les élans dont la viande est aussi tendre que celle de nos moutons, bœufs ou autres chèvres. Dans cette région du nord suédois, seules les populations autochtones, les Samis, ont le droit d’élever ces fameux rennes qui servent de montures au Père Noël, le vrai, originaire comme on le sait de cette Scandinavie. Au Nord, les populations surtout les grands chasseurs de gibiers, ont une technique particulière pour consommer leur viande.

En effet quand une bête est tuée, elle est suspendue pendant 4 à 5 jours avant d’être dépecée et proposée à la consommation. Ce qui est recommandé d’ailleurs selon certains nutritionnistes qui estiment que cela permet d’égoutter l’animal et le vider de son sang. Contrairement à nous qui préférons la viande toute fraîche que l’on consomme à volonté pendant la Tabaski ou dans nos Dibiteries. La conséquence c’est  souvent bonjour les dégâts, les Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) et autres crises d’hypertension.

Tout cela est dû à une hygiène de vie très stricte dans le comportement des Suédois.

Dans cette partie du pays on rencontre très peu de pauvres. En effet dans la commune de Pietà, sur une population de près de 50 mille habitants, nous explique Mme Vera Renberg, membre de l’équipe municipale, on ne trouve que quelque 50 personnes démunies et qui sont aidées par la mairie. Encore que ces démunies sont souvent des droguées ou des marginaux. La plupart d’ailleurs habitent dans des caravanes, mobiles homes, comme on les appelle là-bas! Cette commune  a dans le cadre de la coopération Nord Sud, a précisé Mme Renberg, pris des contacts avec des pays africains comme la Zambie, pour aider les populations rurales (surtout les femmes) à acquérir de meilleures conditions de vie. D’autres projets peuvent aussi être initiées avec d’autres pays du Sud.

La Suède c’est aussi la bonne gouvernance. Le citoyen a droit de regard sur tout ce que font les autorités gouvernementales. Dans toutes les villes il y a des lieux dédiés à vérifier les dépenses des gouvernants. Tout le monde y passe! Du Premier Ministre aux ministres en passant par les directeurs et directeurs généraux, bref toute personne qui a une parcelle de pouvoir public peut être contrôlée par le simple citoyen. Un Suédois qui apprend, par exemple, à travers la presse qu’un membre de son gouvernement a fait un voyage officiel au Senegal, va pouvoir demander les notes de frais de ce ministre. On va lui sortir toutes les factures des dépenses effectuées par le ministre. S’il constate que ce membre du gouvernement a acheté des objets pour son usage personnel avec de l’argent public, il demande le remboursement immédiat de cette somme.

D’ailleurs, il y a quelques années, un ministre en avait fait les frais. Il a été chassé du gouvernement pour avoir dépensé l’équivalent de 65 000FCFA pour des objets personnels avec la carte bancaire de l’Etat

Qui dit mieux dans la transparence de la gestion des biens publics!

Les heures de bureau c’est à 7 heures en Suède. Il faut pointer à cette heure mais ili n’est pas interdit de venir plus tôt et ces minutes de plus seront  comptabilisées et versées dans votre salaire sous forme d’heures supplémentaires à la fin du mois. Par contre si vous arrivez souvent en retard, un décompte sera fait et ces minutes de retard seront défalquées sur votre salaire. Une mesure qui serait la bienvenue dans notre administration où l’absentéisme est endémique.

Autre comportement citoyen qui mérite d’être souligné. Si vous êtes étranger dans un quartier faites vous voir en compagnie de votre hôte sinon si vous sortez seul pour vous promener, des habitants qui ne vous ont jamais vu  peuvent informer la police de la présence d’un étranger dans leur quartier. Et automatiquement les policiers vont faire une descente pour savoir qui vous êtes. Chez, nous ce comportement citoyen doit être copié en ces temps d’insécurité galopante dans nos villes. Cela aiderait beaucoup nos services de Défense et de Sécurité.

Comme vous le constatez, la Suède devrait être un modèle, j’allais dire un laboratoire et pour les gouvernants et pour les citoyens de nous autres africains.  Chacun connaissant son rôle et sa place dans cette commune volonté de vie commune que symbolise la Nation.

Retour au pays, plus précisément au village ou un grand débat a été ouvert par les jeunes de la contrée.

En effet, depuis la sortie de prison de Ababacar Khalifa SALL il est agité l’idée d’une amnistie pour ce dernier et pour Karim Wade. Condamné pour crime économique, les jeunes du village estiment que tout vent debout, ils vont s’opposer à une telle éventualité. Ils argumentent en disant que ces deux personnes qui seraient visées par une amnistie doivent rembourser plus de 136 milliards de nos maigres Francs CFA au trésor public.  Cette somme, expliquent ils, si elle était recouvrée servirait à construire plusieurs écoles, lycées, dispensaires et autres hôpitaux pour les populations.

Supprimer une telle somme  d’un trait de plume par le fait d’une amnistie serait injuste et anti démocratique, précisent ces jeunes qui vont ouvrir une pétition pour s’opposer à toute forme d’amnistie, ciblée (suivez mon regard) ou générale. Un adulte qui participait à la réunion de rappeler que sous le régime de Me Abdoulaye Wade, une loi d’amnistie pour crime politique avait été votée.

C’est grâce à cette loi que les condamnés pour l’assassinat de Me BABACAR Seye, alors vice President du Conseil Constitutionnel, ont été libérés et… indemnisés s’il vous plaît! Mais le parrain de cette loi n’a pas survécu à… sa loi. Il étai mort quelques mois après! On est en Afrique et les supputations y sont allées bon train.

Je réitère mon interpellation aux défenseurs auto proclamés de nos ressources publiques et naturelles de se prononcer sur l’éventualité d’une amnistie en faveur d’hommes politiques condamnés pour détournement de fonds publics ou enrichissement illicite selon le cas. Le Forum civil de Birahim Seck ou le leader de PASTEF  Ousmane Sonko, notre Zorro national auto proclamé pour la sauvegarde de nos ressources ou Mamadou DIOP Decroix  très rigoureux en matière de transparence de la gestion des deniers publics  devraient se prononcer ouvertement sur cette question pour éclairer notre lanterne à nous autres du village qui suivons cette affaire avec notre bon sens paysan.

Qui disait qu’il n’y a pas de pays sans…Paysans?

Abdou GNINGUE
Journaliste Citoyen du monde rural

%d blogueurs aiment cette page :