Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Le bloc note de Abdou GNINGUE : Hommage et prière 

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’autoroute Ila Touba a été inaugurée en grande pompe. Le Guide spirituel de Touba Khalife Général de la communauté Mouride a béni cette infrastructure et prié pour que le Président Macky SALL termine ses nombreux projets pour un Senegal Émergent. Certains opposants qui étaient à la cérémonie ont dû se boucher les oreilles en entendant les propos du porte parole du Khalife Serigne Basse Abdoul Khadre.

Certains restés devant le petit écran ont du zapper pour voir d’autres programmes Pourtant cette autoroute va impacter sur le développement économique et social des régions du centre comme Fatick, Kaolack et Kaffrine ce bassin arachidier riche en potentialités agricoles.
Les voyageurs quittant Dakar et se rendant à Fatick peuvent désormais emprunter l’autoroute et prendre la sortie de Bambey et rallier la capitale du Sine située à 40km et en moins de 2 heures. Quel gain de temps dans une Sécurité garantie!

Mes cousins Al Pulaar vont aussi en profiter car après Touba, ils vont emprunter la bretelle qui mène vers Linguere pour déboucher sur leur Fouta bien aimé . Et puis le cous-cous du Sine va arriver plus vite grâce au Jot Na Ci Expresse de la Poste et prêt à accompagner le fameux Haaco que mes cousins adorent tant!

Mais il y a des personnes qu’on peut qualifier de méchantes quand on entend certains commentaires qu’elles ont faites après la cérémonie.

Un responsable politique de l’opposition a dit sans sourciller que Karim WADE avait programmé cette autoroute qui devait être… gratuite.

Mais avec quel argent? Je demande à ce responsable du Parti Démocratique Sénégalais pourquoi l’autoroute construite sous le magistère de Abdoulaye WADE n’est pas gratuite.

Les prix du péage sont si élevés que le President Macky SALL a décidé de les réduire. Où était Karim Wade quand on pratiquait ces prix? A moins qu’on assiste à un enrichissement… illicite à base de dessous de table et de ristourne. Allez savoir!

Le délibéré du jugement en appel de Khalifa SALL sera rendu le 3 janvier prochain. Avant cela les partisans de l’ex-maire de Dakar doivent cesser de porter des jugements dégradants sur a justice de notre pays.

Tout le monde croyait que je juge aller donner le verdict le jour même. Alors il n’en est rien. En toute sérénité le juge s’est donné un temps supplémentaire de réflexion pour éviter de confirmer ce que certains politiciens appellent une précipitation dans le jugement concernant le dossier judiciaire de Khalifa SALL.

Quand on aspire à être la plus haute autorité d’un pays, il faut se garder de critiquer les Institutions qui le composent dont pouvait être demain ..le gardien et protecteur. Il faut alors rester serein si on ne se reproche rien!
En tout cas un des responsables du syndicat de la magistrature a tiré la sonnette d’alarme pour dire qu’il y en a marre d’entendre des critiques non fondées sur le travail des magistrats. Certains citoyens non satisfaits de tel ou tel jugement déversent leur bile sur ces honnêtes travailleurs qui rendent la Justice à notre nom à nous tous.

Karim Wade s’est encore signalé à notre attention en envoyant aux médias un enregistrement audio. Faute de présence physique, le fils Wade en des termes peu amène crache du venin sur le Président Macky SALL et son régime.

Mais les critiques de celui qui était surnommé ministre du Ciel, des Airs et de la Terre font sourire en coin.
En effet, quand il parle de gestion clanique du régime, les Sénégalais avec mépris, lui rétorque que son père avait une gestion familiale. Le clan étant plus large que la famille alors qui a mieux géré ce pays. On se souvient encore de cette fameuse déclaration du Président Abdoulaye Wade qui après avoir visité le chantier du tunnel de Soumbedioune disait: « je dirai à ta mère (Viviane Wade) que tu as bien travaillé » (sic)! Cela se passe de commentaire.

Si ce n’est pas une gestion familiale, dites moi ce que c’est!!
Mais ce qui est désolant et triste c’est de voir des personnes supposées cadres et intellectuelles courber l’échine devant un jeune qui reste à des milliers de kilomètres sous les lambris dorés des palaces du Golf et leur dictent tout ce qu’elles doivent faire pour lui baliser le terrain pour sa candidature que tous les juristes unanimes ont rejeté.

Alors arrêter de rêver et de faire rêver des jeunes dont le seul tort est d’avoir cru en Abdoulaye Wade qui lui ne croit qu’à son fils Karim. Farba Senghor, Madicke NIANG, Souleymane Ndene Ndiaye l’ont bien compris. Tant pis pour ceux-là qui sont restés sourds et ne veulent pas voir la réalité en face. Ils se contentent de Karim ce candidat virtuel!

Abdou GNINGUE
Journaliste Citoyen du monde rural