Le bloc note de Abdou GNINGUE : Le bon choix!

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans une grosse semaine les 5 candidats à l’élection présidentielle vont se présenter devant les électeurs pendant 3 semaines pour les convaincre et gagner leurs suffrages le 24 Février 2019. Il faut que les candidats nous parlent de programmes rien que de programmes. Les attaques crypto personnelles doivent être bannies dans cet exercice de vérité. Nous au village, nous veillons au grain et notre bon sens paysan nous permettra de faire le bon choix.

Ce qui devait être un feuilleton d’hiver a été bloqué net par le Directeur des domaines Mamour Diallo accusé par Ousmane Sonko, le Monsieur Propre!? de la politique Senegalaise, d’avoir trempé dans une histoire de 94 milliards qui auraient été détournés. L’interview que Mamour Diallo a accordée à nos confrères de L’Obs a permis de voir clair dans cette affaire. Mamour Diallo n’a pas été tendre avec son ancien collègue aux impôts et domaines.

En effet, selon M. Diallo, je le cite: « moi, je ne vois même pas d’argent, pas un sou. Je gère que du papier et je ne suis ni au début ni à la fin de la procédure » . Il ajoute: « à ce jour, l’Etat a payé exactement 3,445 milliards de Fcfa » ce qui est loin des 46 ou 94 milliards dont a parlé Ousmane Sonko. Le Ministre de l’Economie et des Finances Amadou Ba a confirmé les dires du Directeur du Domaine au cours d’une séance à l’Assemblée nationale.
Pour ne pas participer au jeu de victimisation dont c’est le jeu favori de Sonko, Mamour Diallo a préparé un dossier solide avec ses conseils pour le déposer des après la présidentielle pour laver son honneur devant la Justice. Tout est en stand-by à moins que Ousmane Sonko ne revienne sur cette affaire pendant la campagne électorale. Ou peut être Madiambal Diagne qui est impliqué dans le dossier nous donne d’autres éléments nouveaux.

Le C25 qui est le regroupement des opposants recalés et non recalés confondus promet au pays une vie d’enfer parce que Karim Wade et Khalifa Sall ne sont pas retenus pour la présidentielle de Février. Certains ont poussé le bouchon jusqu’à faire appel à nos forces de défense et de sécurité pour qu’elles interviennent dans le jeu politique. La réaction très responsable du Forum du justiciable sénégalais ne s’est pas fait attendre. Il condamne vigoureusement de tels propos et se promet de porter plainte contre les auteurs de tels propos qui est une sorte d’appel à l’insurrection. Un fait condamnable dans une démocratie majeure comme celle du SENEGAL.

Les chefs religieux musulmans et chrétiens s’en sont mêlés en organisant des prières à travers tout le pays pour conjurer les mauvais présages des oiseaux de mauvais augures qui prédisent le feu et le sang à notre pays. Que Le Tout Puissant nous en garde!

Nous au village nous faisons confiance aux chapelets de nos cousins Al Pulaars qui en de pareilles circonstances nous font des merveilles. Il est vrai qu’on est en Afrique et comme nous les Sereers nous sommes les gardiens du temple, nous ferons appel aux Saltigues pour qu’eux aussi jouent leur partition. Je vois des sourires en coin qui veulent tout dire. Oui! L’Afrique a des mystères comme l’avait dit un jour l’abbé Filbert Youlou ancien Président du Congo Brazzaville.

Enfin le pont sur le fleuve Gambie! C’est un véritable Ouf de soulagement des populations casamancaises. Les autorités sénégalaises ont vu résolu l’un des défis majeurs que tous les gouvernements qui se sont succédé depuis l’indépendance avaient émis le vœu de satisfaire. C’est chose faite et cela va booster le développement économique, social et touristique d’une région qui a beaucoup de potentialités. Fini les mangues qui pourrissaient faute de moyens de transport rapides pour les évacuer à temps dans les autres régions du pays. Les populations du Sud pourront désormais venir vers le Nord sans stress du aux conditions de traversée très pénibles à cause d’un bac dont la capacité de transport était très limitée par rapport aux nombres de voyageurs qui attendaient jusqu’à 3 jours pour traverser.

Au vu du bénéfice énorme que notre pays va en tirer j’ai eu mal en entendant cette polémique sur l’appartenance du pont! Pourtant le président de la République Macky Sall a bien expliqué que cette infrastructure appartenait à la Gambie et non au Sénégal! Mais son homologue Gambien Adama Baro a précisé que sans la détermination de Macky Sall après l’élection que Yaya Diame battu a voulu contester on ne serait pas là aujourd’hui à inaugurer ce pont.

Parce que le Senegal a aidé la pays Gambie à sortir des griffes du dictateur Yaya Diame qui a fait tant mal dans les familles gambiennes et sénégalaises. Vive le pont de la Senegambie pour une meilleure intégration d’un même….peuple installé dans deux….pays?! sur … un même territoire.

Abdou GNINGUE
Journaliste Citoyen du monde ruralosse semaine les 5 candidats à l’élection présidentielle vont se présenter

%d blogueurs aiment cette page :