Le bloc note de Abdou GNINGUE : Le compte gouttes 

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les états généraux des partis ou coalitions qui décident d’en découdre avec le President sortant Macky SALL le 24 Février 2019 commencent à défiler au compte gouttes au Conseil Constitutionnel, juge des élections. Mais cela se fait au compte gouttes.

En effet, sur les 130 demandeurs de modèles de parrainage, seuls le Benno Book Yakaar, Malick Gackou et Thierno Alassane SALL ont déposé leurs déclaration de candidature.

Les autres sont restés invisibles et ils sont aussi aphones. Pour le moment! Le casse-tête des parrainages est passé par là.

Attendons de voir comme disait….l’aveugle !
Dans tous les cas, le Conseil Constitutionnel se prépare à valider comme à son habitude, des élections libres et transparentes. C’est pourquoi il a ouvert son site Web pour que tous les acteurs politiques et les citoyens puissent suivre, en temps presque réel, tout le travail que les sept sages abattent dans la discrétion la plus absolue.

La semaine écoulée a été marquée par la disparition de Sidy Lamine NIASSE President Directeur Général du Groupe de presse Walfadjri. Toute la classe politique a rendu un hommage appuyé à cet homme multidimensionnel qui a été de tous les combats pour l’approfondissement de la démocratie sénégalaise.

En effet, Sidy Lamine a toujours fait face aux différents régimes qui se sont succédé dans notre pays. De Senghor à Macky SALL en passant par Abdou Diouf et Abdoulaye Wade, il a symbolisé le défenseur des sans voix. Son groupe de presse était très ouverts aux protestataires de tous bords à tel point que certains appelaient l’esplanade du Groupe Walfadjri… le mur des lamentations.

C’est dire que les héritiers de Sidy Lamine NIASSE ont du pain sur la planche, car outre son charisme, il avait un carnet d’adresses bien fourni de par le monde surtout dans la Oumah islamique. On apprend que les Autorités palestiniennes ont décrété un deuil national pour saluer la mémoire de Sidy Lamine NIASSE, grand défenseur des droits inaliénables du peuple palestinien. Nous prions Le Tout Puissant pour qu’il l’accueille au Saint Paradis.

Dans le domaine économique, le Sénégal s’apprête à rencontrer à Paris, le groupe consultatif des bailleurs pour le financement du Plan d’actions prioritaires (PAP) de la deuxième phase du Plan Sénégal Émergent (PSE) 2019-2023. La Delegation senegalaise seras dirigée par le President Macky SALL alors que quelques jours auparavant son Premier Ministre Mouhammed Boun Abdallah DIONNE avait déjà signé à Washington le second Compact du Millennium Challenge Corporation (MCC) pour un montant de 600 millions de dollars.

Cette manne d’argent devrait permettre de stimuler la croissance économique et de réduire la pauvreté à travers des investissements pour accélérer, par exemple, l’atteinte de l’objectif de l’électricité pour tous. Je vois déjà l’opposition tout vent debout crier sur tous les toits que ceci entre dans le cadre d’une campagne électorale….déguisée.

C’est comme si à la veille d’une élection, six mois avant, l’Etat doit s’arrêter de fonctionner le gouvernement avec. On ne ferait que de la politique rien que de la politique. Qu’elle sache, cette opposition, que le président de la République et son gouvernement sont toujours dans le temps de l’Action et en tout temps alors que notre opposition est dans ce que nos amis Ivoiriens appellent le Bouche Paroles! La jactance quoi! Paroles Paroles rien que des paroles comme le dit le chanteur d’origine italienne Giancarlo Del Re.

Une bonne transition pour parler de Culture car l’homme ne se nourrit pas que de pain!

En effet, le Sénégal, j’allais dire l’Afrique, a maintenant son Musée des Civilisations Noires. Il a été inauguré par le President de la République en grande pompe avec la participation d’artistes venant de tous les coins du continent africain.

C’est la réalisation d’un rêve des intellectuels africains alors étudiants en Europe qui avaient formulé le vœux d’avoir un réceptif qui puissent regrouper l’héritage que les anciens ont laissé sur ce continent berceau de l’Humanité.

La plupart des objets d’arts comme les masques qui étaient des symboles pour célébrer certains rites ont été arrachés de force par les colons pour garnir leurs musées alors qu’ils nous refusaient toute forme de Culture. Mais diable pourquoi donc ils ne nous retourneraient pas tous ces objets s’ils n’ont aucune valeur culturelle comme, ils le disaient, pour justifier leur forfait. Pas au compte gouttes mais en entier messieurs!
C’est un combat que tous les fils d’Afrique doivent mener avec intelligence et pas de la manière des Gilets Jaunes français qui en font voir de toutes… les couleurs au Marcheur en Chef Emmanuel Macron, pour la satisfaction de leurs revendications.

Utilisons la bonne vieille méthode du Père Léo, le Dialogue, qui est l’arme des hommes intelligents parce que sachant convaincre avec des idées et non au Forceps. N’est ce pas monsieur le Ministre Souleymane Jules DIOP qui n’oubliera pas cette chaude journée à Chicago, au cours de laquelle les gros bras de Abdoulaye Wade l’ont expulsé de la salle où se tenait une manifestation présidée par le Pape du Sopi. Je ne sais pas s’il a gardé les séquelles de sa bastonnade comme le vit actuellement Talla Marteau que dis-je, Talla Sylla, actuel maire de Thies.

Abdou GNINGUE
Journaliste Citoyen du monde rural.

%d blogueurs aiment cette page :