Le député Bougazelli soupçonné de Trafic de faux billets : Espérons qu’il n’y aura pas de coude cette fois

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Interpellé  devant l’assemblée nationale ce jeudi 14 novembre 2019  à 14h 30, le député Seydina Fall  dit Bougazelli a passé le reste de la journée dans les locaux de la brigade  de recherche de Colobane. Cinq autres individus (4 Sénégalais et un Burkinabé) arrêtés pour possession de faux billets l’ont cité comme faisant partie de la bande.

Les présumés complices  qui ne veulent pas payer seuls les pots cassés soutiennent  même  que le député  joue un rôle clé  dans ce qui  est convenu de qualifier de   réseau de trafic de  fausses devises.

Bougazelli aurait effectivement été trouvé en possession d’un sac rempli de faux billets en euros.

Dans  sa ligne de défense reprise par le journal l’Obs, le député de la mouvance présidentielle  soutient qu’il a  confisqué le sac  sur un nommé Pape Malick Sy dit Kals qui lui devait de l’argent et refusait de s’acquitter de sa dette. Et qu’il ne savait pas ce qu’il contenait.

Une ligne de défense plutôt fragile.

Le député est cependant libéré sur convocation dans la soirée. Ce qui a provoqué la colère de ses présumés complices maintenus en garde à vue.

En effet, des sources concordantes font état  « d’intenses pressions et d’interventions de milieux d’influences. »

Comme  pour tant d’autres affaires impliquant des personnalités,  le spectre de l’impunité  hante déjà le sommeil  du citoyen lambda qui exige que la lumière soit faite sur cette affaire et que  tous les coupables soient traduits en justice.

Et ceci quel que soit leur bord politique.

D’autant qu’en matière de flagrant délit, le principe de l’immunité parlementaire ne joue pas.

Serigne Mbacké Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :