Le DG de la SENELEC rassure : Il n’y aura plus de délestage

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le spectre des délestages et des coupures intempestives de courant des années 2010 rejaillit  depuis quelques semaines. La suppression ou diminution des subventions à l’importation des hydrocarbures, la dette de l’état à la  Senelec , la politique de rigueur annoncée par le gouvernement n’auront  fait que nourrir la hantise des heures sans courant.

D’autant qu’effectivement les coupures ont refait surface ces jours derniers. Pape Demba Biteye, le nouveau directeur  de la Société Nationale d’électricité s’est voulu pourtant péremptoire : Il n’y aura pas de délestage. 

«  Je voulais juste  rassurer les Sénégalais pour leur dire qu’aujourd’hui, la Senelec dispose d’une capacité de production suffisante qui a été doublée et nos centrales sont correctement alimentées en combustible. Ce qui nous permet de faire face à la demande. Aujourd’hui, nous n’avons pas de problème de production, contrairement à la situation de 2011 où la situation était liée à un problème d’infrastructures de production. Nous avons aujourd’hui un niveau de production  de 1 130 mégawats, contre 512 en 2012. En terme de mix énergétique, on est à 100%, nous sommes autour de 20% avec du  solaire  et à la fin de l’année on aura l’éolienne. Donc il n’ y a pas de risque de délestage. »

Serigne Mbacké Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :