Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

LE FAIT (commentaire) DU JOUR – Histoire Générale du Sénégal : Iba Der Renvoie Khalifa Niass à l’Ecole de Pensée

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il faudra espérer qu’après la Magistrale Leçon que lui a administrée le professeur Iba Der Thiam,  Khalifa Niass se taira pour des siècles et des siècles. Son incapacité à s’émanciper des réflexes centrifugiques et sa propension à l’omniscience l’ont   poussé à avoir une lecture  au premier degré   du passage d’un des volumes de l’Histoire Générale du Sénégal qui traite justement de son Grand père  Serigne Ibrahima Niass, qui selon Iba Der Thiam appartenait à l’école d’ El hadji Malick Sy.

Prenant cela comme une insulte,  il a pris sa plume pour tancer l’Historien :

«  En voulant  raconter l’histoire réelle du Sénégal Iba Der a versé dans l’approximation, voire l’imaginaire. En effet,  sa rédaction nous laisse  lire l’existence d’une école appartenant à (El hadji) Malick Sy. Sans nous dire où elle se situe matériellement et à quelle date elle a été fondée. Si l‘édifice existe, tout au moins ses vestiges. Rien sur le nombre de classes ou le corps enseignant. La même chose peut être dite sur les livres et les matières enseignées. » 

L’ironie en bandoulière, Khalifa Niass de donner des leçons d’histoire à l’historien: « Il nous dit que El hadji Ibrahima Niass le Grand dont mon père est le fils ainé était élève de cette école alors que El hadji Abdoulaye né en 1838 dans la zone de Nioro du  Rip avait 17 ans en 1855 année où El hadji Malick Sy lui-même est né ».

Khalifa Niass de conclure sa longue tirade par  une sentence lourde de danger, car pouvant  réveiller des troubles confrériques dans un pays où le fanatisme  religieux a encore de beaux jours devant lui : « Vous venez  D’INSULTER  sa mémoire » .

La réponse du professeur  Iba Der Thiam est à la hauteur de la dimension de l’homme de science qu’il est :

A la polémique il répond par la pédagogie,  à l’invective il oppose le pardon. 

« Dire que telle  ou telle personne appartient à l’école de telle autre signifie simplement qu’ils partageaient  la même vision de l’Islam à travers leur commune appartenance à la Tidjaniyya. On peut être de la même école de pensée que quelqu’un sans avoir été son élève.(…) Cela ne veut point dire qu’il y a une hiérarchie entre  El Hadji Malick Sy et El Hadji Ibrahima Niass, encore moins que l’ un aurait été l’élève de l’autre »

Iba Der de terminer son Cours Magistral : «  Je pardonne à toutes les manifestions d’humeur et les jugements de valeur tendancieux ou revanchards qui ne visent qu’ à blesser ou punir, ou à régler des comptes qui n’ont pas leur place ici, et non à faire avancer le débat. »

Et dire que n’importe quel élève de  Collège a entendu parler ‘’ d’école de pensée’’  qui désigne une communauté  d’individus professant  les mêmes idées philosophiques, académiques religieuses ou sociales. 

Serigne Mbacké Ndiaye

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :