Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

LE FAIT (Commentaire du jour) – L’Algérie et le Sénégal en finale : Plus que du Football

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Combien étaient-ils ce dimanche 14 juillet 2019  dans les rues  pour fêter la victoire du Sénégal sur la Tunisie ? Des millions sans aucun doute à travers tout le territoire national.

Combien étaient-ils deux jours plus tôt  pour manifester contre la spoliation de nos ressources par les grandes compagnies pétrolières et exiger la transparence et la justice dans leur gestion ?

 A peine quelques dizaines.

C’est peut-être cela le paradoxe Sénégalais qui explique que malgré les changements de régime et les alternances, le système de corruption,  clientélisme et népotisme demeure immuable : on préfère la forme au fond,  l’enjaillement ( l’amusement) au Bara ( le travail), le football à l’engagement citoyen. 

A peine quatre vendredis de manifestation, que le mouvement citoyen s’essouffle déjà et ne réunit plus que quelques dizaines d’irréductibles.

Pendant ce temps, les Algériens en sont à plus de 30 semaines et réunissent tous les vendredis des millions de citoyens, pour les mêmes exigences que les Sénégalais : Un changement de système de gouvernance. 

Ce qui ne les empêche pas de fêter comme il se doit leur équipe nationale après chaque victoire. 

Les Algériens parviennent donc à joindre l’utile (la citoyenneté) à l’agréable ( la victoire), alors que les Sénégalais se satisfont juste de l’agréable. 

C’est pourquoi, malgré les apparences, il y a plus de chance de voir un véritable changement de gouvernance en Algérie qu’au Sénégal. 

Cerise sur le gâteau,  avec autant de victoires en autant de matches, ils n’ont pas moins de chance que le Sénégal de remporter  la finale de la coupe d’Afrique.

Serigne Mbacké Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :