LE FAIT DU JOUR – Entre Ndigueul et Ambitions : Le Combat Intérieur de Madické  Niang

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A lui  tout seul, Madické Niang symbolise l’ambiguïté et la complexité des relations entre le politique et le religieux au Sénégal. Comment réconcilier le Leadership et la Soumission… Aspirer à être président de la république, tout  en dépendant  totalement  des directives de son marabout.

Prétendre à diriger le destin de 15 millions de Sénégalais, tout en n’étant pas maitre de son propre destin.

Un nœud Gordien et une quadrature du cercle qui expliquent son discours pour le moins abscons et sibyllin :

« Le mercredi 27 novembre 2019, je me suis rendu à Typ pour rendre compte au Khalife Général des Mourides de ma rencontre fraternelle avec le président Abdoulaye Wade, en application de ses instructions. A cette occasion, le Khalife Général des Mourides a clairement  indiqué qu’il ne me voyait pas créer un parti politique et que sa préférence va à une position où je serais exclusivement au service du peuple. »

Madické Niang tient cependant à préciser : « Serigne Mountakha Bassirou   M’backé a précisé qu’il ne m’instruisait pas  d’arrêter toute activité politique, mais qu’il m’instruisait de renoncer à la création d’un parti politique pour m’engager dans une voie permettant de servir le peuple Sénégalais dans sa globalité. »

Ce n’est pourtant pas l’interprétation que les observateurs ont faite du discours du Khalife. Tous ont cru comprendre qu’il lui demandait de se retirer de la vie politique.

L’ancien candidat de Madické2019 d’informer qu’il a rencontré tous ceux qui l’ont soutenu lors des présidentielles ainsi que les  membres des différentes coalitions auxquelles il a appartenu  pour les libérer avant de rendre publique sa décision de se conformer aux directives de son marabout.

Il renonce à la création d’un parti, mais ne quitte pas la politique.

Un flou  qui n’a même pas le mérite d’être artistique.

Serigne Mbacké Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :