Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

LE FAIT DU JOUR – Grande Mosquée de Dakar – Massalikoul Jinnan : L’imam Aliou Samb ouvre les hostilités

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y a de cela une semaine, se tenait l’inauguration de la Mosquée Massalikoul Jinnan  sous  la direction du Khalife Général des Mourides Serigne Mountakha Mbacké. Une inauguration placée sous le signe de la communion Islamique.

En effet, si les Mourides constituaient la majorité des convives, les autres  Familles religieuses  (Layennes, Niassénes, Tall,  Sy…) y étaient largement représentées.

L’une des images qui restera d’ailleurs dans l’histoire, est le Khadaaratul  jumma des Tidianes.

Une Osmose dans la foi et une union symbiotique au-delà de la diversité  confrérique qu’a voulu saborder l’Imam de la Grande Mosquée de Dakar  Alioune Moussa Samb dans une de ses sorties sectaires et communautaristes dont il a le secret. 

Déjà lors de la prière de la Korité 2019 et devant le président de la république, il avait soutenu que quiconque n’est pas Léboue (son ethnie) ne saurait briguer la mairie de Dakar.

Une allusion à l’ambition de Moustapha Cissé Lo de postuler à la municipalité de la capitale.

Le silence de Macky Sall qui l’avait laissé débiter ses anachronismes plutôt que de lui rappeler l’unité de l’état et l’égalité de tous les citoyens sur le territoire national en avait intrigué plus d’un. 

Lancé dans ses dérives centrifugiques  l’Imam dont l’horizon se cantonne aux douze « Pinthies » de Dakar en a rajouté une couche lors de son dernier sermon :

«  Si vous n’avez pas un pinthie, quelle que soit la taille de votre Mosquée, elle ne sera qu’un Diaka (petite Mosquée) et non un Diouma (Grande Mosquée) ».

Autrement dit, vous ne pourrez y effectuer la grande prière du vendredi, ni celle de la Korité et de la Tabaski. 

En invitant toutes les confréries le jour de l’inauguration, le message de Serigne Mountakha Mbacké était clair comme de l’eau de roche. Il ne s’agit pas d’un lieu de culte Mouride, mais d’ un espace de dévotion dédié à la Oummah Islamique. 

C’est pourquoi au-delà de sa posture identitaire, la sortie de Alioune Moussa Samb révèle surtout une crainte : que Massalikule Jinnan vide la Grande Mosquée de Dakar de ses milliers de fidèles.

Serigne Mbacké Ndiaye

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :