LE FAIT DU JOUR – Inéligibilité : Le Casting des présidentielles de 2024

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Il n’ose pas », avaient certainement pensé certains  lorsque l’évidence  d’une inéligibilité de Karim Wade et de Khalifa Sall avait commencé  à émerger de l’un des fondamentaux de la politique de Macky Sall : la lutte contre la corruption.

La Traque des biens mal acquis ne pouvait cacher une volonté d’écarter des élections présidentielles   de février 2019, les candidats susceptibles de remettre en cause son dessein de passer dés le premier tour.  

Il a  pourtant fallu se rendre à l’évidence : c’était bien le but recherché.

Aujourd’hui c’est au tour d’un candidat aux présidentielles  de 2024  de tirer sur la sonnette d’alarme.

Ousmane Sonko

Macky Sall s’apprête à organiser son inéligibilité : «  Ils sont en train de concocter un plan pour m’empêcher de participer aux prochaines  élections présidentielles. »

Un plan dont le leader de Pastef a décliné les grandes lignes :

«  Le plan de liquidation politique a démarré  vendredi dernier (convocation  en procédure d’urgence des présidents de commissions pour arrêter  la date  de la plénière devant se pencher sur  les  conclusions de la commission d’enquête de l’assemblée nationale  qui avait innocenté Mamour Diallo  sur l’affaire des 94 milliards). Ce sera ensuite à la justice de se saisir du dossier avant qu’il ne revienne de nouveau devant l’assemblée (pour la levée de son  immunité  parlementaire)  et enfin retour au tribunal pour un éventuel jugement. »

Ceux qui croient qu’il s’agit juste de délires d’un paranoïaque  sous l’emprise de la folie de la persécution ou d’élucubrations d’un politicien misant sur la victimisation pour élargir son électorat ont tout faux.

L’élection de Macky Sall en 2012  a opéré une rupture  au Sénégal : celle des pères de l’indépendance  et des grandes figures historiques.

Une seconde rupture pourrait s’enclencher.

La fin de l’impunité du président de la république et de sa famille, même  à la fin de ses mandats.

Tout dépendra du nom qui sortira des urnes en 2024.

Serigne Mbacké Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :