LE FAIT DU JOUR – Potiers, Menuisiers, Cordonniers… : Comment l’Etat Tue le Savoir-Faire Sénégalais

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La décision du gouvernement  de rétablir le visa d’entrée pour les touristes désirant visiter le Sénégal sera très lourde de conséquences sur le plan économique.

En effet, de nombreux touristes devant la difficulté d’obtenir ce visa  lorsque Macky Sall l’avait imposé pour la première fois après son élection en 2012,  avaient préféré partir ailleurs notamment au Maroc et en Egypte.

La cherté du document, la lenteur et l’improvisation au niveau des représentations diplomatiques  Sénégalaises avaient découragé plus d’un.

Une chute qui avait impacté toute la chaine touristique (hôtels, restauration, guides, antiquaires, sculpteurs, peintres…) et jeté de nombreux travailleurs en chômage.

Résultat de recherche d'images pour "Artisanat senegal"

Un même dédain noté au niveau de l’artisanat. Véritable source d’emplois et surtout  patrimoine  culturel et technique inestimable  qui ne demande qu’à être protégé, l’artisanat Sénégalais est malheureusement  condamné à une mort certaine. 

Nos cordonniers, menuisiers, potiers et autres fleuristes sont littéralement  étouffés par les produits Chinois.

Des produits bas de gamme, à la vie éphémère mais dont le vil prix attire les consommateurs au pouvoir d’achat  plus que modeste.

Image associée

Le Sénégal est devenu un grand souk, un marché à ciel ouvert de pacotilles qui ne laissent aucune marge de manœuvre aux produits locaux.

Les ateliers se meurent à petit feu faute de débouchés et l’une des conséquences est que le métier  ne se transmet plus. 

La raison aurait voulu que l’état protège le menuisier Sénégalais qui crée de l’emploi et transmet un savoir- faire  face à  l’importateur de meubles  qui ne fait que du commerce. 

Laissés à eux-mêmes, nos artisans baissent les  bras les uns après les autres, entrainant dans leurs dérives des trésors d’ingéniosité  et d’expertise.

Serigne Mbacké  N’Diaye

%d blogueurs aiment cette page :