Le marché de Madické à Wade : Un soutien contre une amnistie pour Karim

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En dépit des assauts répétés de Abdoulaye Wade, Madické Niang garde l’espoir de rallier le secrétaire général  du Parti Démocratique Sénégalais à sa cause : le soutenir maintenant que Karim Wade est officiellement et définitivement  écarté de la présidentielle.

L’argumentation  du leader de la coalition Madické 2019 est d’abord d’ordre sentimentale.

Madické Niang,  qui sait qu’il n’a rien à gagner dans une confrontation avec Abdoulaye Wade, adopte un profil bas devant ses sorties au vitriol et préfère le convaincre de revenir à de meilleurs sentiments : « Ce combat je le mène  d’ abord pour mon parti (le PDS) pour prendre en charge l ‘héritage du président Abdoulaye Wade. A chaque sortie, je n’ai ménagé aucun effort pour parler de mon attachement en la personne de Abdoulaye Wade, pour l’amitié et l’affection profonde que je nourris à son endroit. » 

Après les sentiments, le concret.

Selon Madické, Abdoulaye Wade gagnerait à le soutenir, car devenu président, il réparerait les injustices dont son fils est victime : une condamnation à six ans de prison et une amende de 138 milliards, véritable épée de Damoclès que Karim risque de trainer toute sa vie, et surtout qui le laisse à la merci de Macky Sall, si jamais ce dernier est réélu : « Avec le PDS et les alliés qui me soutiennent, nous arriverons facilement à bout de Macky Sall. C’est la voie royale et cette voie va produire comme résultat, une réparation de l’injustice faite à Karim Wade. (…) Nous allons peut-être opter pour la révision ou l’amnistie. » 

Au delà des déclarations  d’amour et de fidélité, Madické, en homme politique avisé et expérimenté  met  sur la table un marché : Soutien contre amnistie pour votre fils.

Abdoulaye Wade n’a rien à gagner à contribuer à la victoire de Macky Sall, bien au contraire. Son vœu le plus cher serait de voir l’actuel locataire du palais vider les lieux au soir du 24 février et Madické peut l’ y  aider.

Qui plus est, de grands pans du PDS risquent de rejoindre Madické 2019 même sans l ‘aval de leur secrétaire général. Le preuve, ils n’ont pas hésité à  le parrainer en lui offrant les listes de signatures qui lui ont permis de figurer dans le groupe des cinq candidats admis à postuler au suffrage universel.

Alors, pourquoi ne pas accompagner le mouvement ?

Serigne Mbacké Ndiaye 

%d blogueurs aiment cette page :