Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Les Béninois à l’école de la filière de soja du Togo

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une partie des membres de l’Union nationale des producteurs de soja du Bénin (UNPS) est arrivée ce mercredi 9 janvier à Lomé pour se faire expliquer le savoir-faire togolais dans le domaine.

Cette équipe des producteurs de soja est venue au Togo et a rencontré les ingénieurs agronomes. Ceux-ci leur ont expliqué comment se fait la gestion des semences de soja, les équipements appropriés qu’il faut utiliser pour accroître la production, entre autres.

« Nous sommes venus voir un peu comment nos frères togolais produisent le soja, quels sont les mécanismes de mise en place des matériels, c’est-à-dire les intrants, les matériels », précise un membre de la délégation de l’Union nationale des producteurs de soja du Bénin dans des propos rapportés par des confrères. « Nous avons appris que le Togo est déjà plus avancé en matière de ces équipements », ajoute-t-il.

Le voisin de l’est n’est pas le seul qui s’intéresse à ce qui se fait de bien ici. Avant lui, il y avait des Guinéens, des Ivoiriens qui ont été à l’école togolaise de la filière de soja.

En trois ans, la production du Togo est passée de 24.000 à 35.000 tonnes avec un rendement moyen de 3 tonnes par hectare. Au pays de Patrice Talon par exemple, le rendement moyen cale à 800 kg.

%d blogueurs aiment cette page :