Corruption à l’IAAF: les Diack devant la barre

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le feuilleton judiciaire dure depuis trois ans. Mais, il est sur le point de connaître son épilogue. En effet,  le Parquet national financier (PNF) de Paris a demandé la tenue d’un procès contre Lamine Diack, l’ancien président de la Fédération internationale d’Athlétisme (IAAF), et son fils Papa Massata Diack.

Tous les deux sont, selon l’AFP, au coeur d’un système de «  corruption active et passive » présumée pour retarder des sanctions contre des athlètes russes pour dopage. Alors que son père est retenu en France dans le cadre de ce dossier, Diack fils a réussi pour le moment à échapper à la justice. Sous le coup d’un mandat d’arrêt international, l’ancien boss de Pamodzi serait toujours au Sénégal.

Cette annonce survient après la visite de Macky Sall dans l’hexagone. Le Chef de l’État a, selon certaines indiscrétions, rendu visite à Lamine Diack durant son séjour dans la capitale française. L’ancien patron de l’athlétisme a fait partie de ses bienfaiteurs lors de la présidentielle de 2012.

Omar Ndiaye 

%d blogueurs aiment cette page :