Les travailleurs des écoles franco-sénégalaises ne decolèrent pas

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Front pour la révolution anti-impérialiste populaire et panafricain a un nouveau défi. Frapp est décidé à venir à la rescousse des travailleurs des écoles franco-sénégalaises.

Ces derniers se disant victimes d’une privation d’un droit constitutionnel, à savoir la liberté de culte.

Ce faisant, ils ont décidé de se constituer en collectif. Et, ils comptent sur l’aide des organisations de la société pour avoir gain de cause. D’ailleurs, Amnesty International s’est aussi impliqué dans ce combat.    

Nhnews

%d blogueurs aiment cette page :