Licences pétrolières : Frank Timis conteste la mise en vente de Sénégal Offshore Sud Profond

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La société pétrolière PetroNor, maison mère de African Petroleum Senegal Ltd qui dispute actuellement des droits avec Dakar devant un tribunal arbitral, a indiqué qu’elle prend note de la mise aux enchères de ce périmètre, dans le cadre du dernier cycle de licences lancé par notre pays, constate l’agence ecofin.

Dénommé Sénégal Offshore Sud Profond (SOSP), le périmètre est actuellement l’un des plus importants dans le pays, en termes de prospectivité. Le gouvernement a écarté toutes les parties prenantes concernées par le contrôle du bloc depuis l’année dernière. Les autorités avaient alors justifié cette décision par la volonté d’attirer seulement des entreprises d’un certain standing dans l’exploration.

African Petroleum Senegal qui dit contrôler le périmètre à hauteur de 90 % a assuré qu’elle reste sereine et a rappelé que l’inclusion de ce bloc dans l’appel d’offres, n’a aucun impact sur le processus d’arbitrage en cours devant le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI). Elle a ajouté qu’elle « espère que la question sera réglée par les voies d’arbitrage indépendantes ou par une entente de règlement satisfaisante dans l’intérêt de toutes les parties ».

Pour rappel, le  Sénégal a lancé mardi un appel d’offres international pour de nouvelles licences de recherches d’hydrocarbures en marge de la semaine du pétrole (Africa Oil Week), qui s’est ouverte ce lundi au Cap Town (Afrique du Sud), et ce, jusqu’à vendredi. « Il s’agit de la promotion de 12 blocs pétroliers libres situés dans la partie maritime profonde du bassin », a confié à nos confrères de l’Aps Mamadou Faye, le directeur de la société des Pétroles du Sénégal (PETROSEN), qui fait partie de la délégation sénégalaise dirigée par le ministre de l’Energie et du Pétrole, Mouhamadou Mactar Cissé. 

Le Sénégal deviendra un pays producteur et exportateur de pétrole à partir de 2021. Le présent cycle de licences vise à attirer davantage d’investissements dans le domaine de l’exploration pour, à très court terme, porter à la hausse les estimations de production du pays.

Nhnews

%d blogueurs aiment cette page :