Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Lieu d’enterrement, succession : Les Thiantacounes anticonformistes jusqu’au bout

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ils auront réussi à faire de leur mouvement une branche particulière de l’arbre du Mouridisme. Même s’ils s’en réclament mordicus, ils ne  s’en affranchissent pas moins dans plusieurs de ses paradigmes fondamentaux.

Un anticonformisme cultivé jusque dans la gestion de la mort de leur guide.

Plutôt  que de se morfondre dans le spleen et le pathos comme on s’y attendait, ils ont chanté et dansé à la mémoire de leur Cheikh.

Faisant fi du Ndiguel du Khalife Général des Mourides de voir Béthio Thioune reposer à Touba, ils préfèrent l’enterrer à Médinatoul Salam.

Tordant le coup à la tradition qui veut que ce soit l’ainé qui devient Khalife à la mort de son père, les Thiantacounes récusent Serigne Saliou Thioune au profit de Sokhna Aida Diallo, épouse du défunt.

Medinatoul Salam a ainsi été le théâtre de passe d’armes entre ce dernier qui visiblement commençait à prendre la place de son père (jusque dans l’intonation de sa voix qui imitait celle de Cheikh Béthio Thioune ) et nombre de talibés :

« Vous n’êtes pas notre guide, le Cheikh nous avait demandé de suivre Sokhna Aida Diallo » s’exclama un Thiantacoune en pleine cérémonie de présentation des condoléances, interrompant ainsi le discours de Serigne Saliou Thioune.

En effet, une réunion secrète avait été tenue  par les fils du guide des Thiantacounes pour désigner celui qui dirigerait désormais le mouvement, et le choix aurait été naturellement porté sur l’ainé.

Malheureusement, la majorité des disciples porteraient leur choix sur l’épouse, plutôt que sur le fils.

Une femme Khalife serait une première dans le mouridisme.

D’ailleurs  la décision  de  Béthio  Thioune d’élever Sokhna Aida Diallo au rang de  Cheikh, avait  déjà soulevé l’ire de la communauté, y compris du Khalife Général des Mourides, l’obligeant à rétropédaler.

Serigne Mbacké Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :