Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Macky sur le désencombrement : « que personne ne vienne nous dire nous voulons gagner notre vie »

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chef de l’Etat Macky Sall a demandé jeudi que 1000 agents de sécurité de proximité (ASP) et 100 à 200 policiers soient mis à la disposition du ministère de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, pour l’accompagner dans ses opérations de désencombrement de l’espace public.

« Je demande que le ministère de l’Intérieur mette en permanence cent à deux cents policiers à la disposition du ministre pour accompagner les opérations ainsi que mille agents de sécurité proximité pour la surveillance des espaces déjà libérés », a-t-il déclaré à l’occasion de la journée de lancement de la campagne nationale de promotion de la propreté (CNPP). 

Selon le président Sall, le sens de la campagne nationale de promotion de la propreté, « c’est justement d’asseoir le renouveau urbain, changer le cadre de vie de nos communes »  » Tout le monde sait qu’au lendemain des indépendances, les citoyens respectaient encore les recommandations, les règles de l’hygiène publique. Pourquoi maintenant soixante ans après, nous promouvons nous-mêmes l’anarchie dans nos habitations ? », s’est ainsi interrogé Macky Sall. 

Il souligne que  » pour arriver au Sénégal propre que nous appelons de nos vœux « , tout un chacun  » doit balayer devant sa propre porte, devant son entreprise, devant son domicile. Et ensemble, nous parviendrons à une mobilisation nationale pour des maisons propres et des espaces de quartier propres, des espaces publics propres « 

A l’en croire, à travers  » l’appropriation et le déploiement du programme de désencombrement, de nettoiement et d’aménagement des espaces publics, nous lutterons résolument et efficacement contre l’insalubrité « .   » Je me réjouis des différents messages des chefs religieux qui nous encouragent dans cette direction. Et c’est heureux que les chefs religieux eux-mêmes, aient pu prendre de tels engagements », a dit le président Sall.

Il relève toutefois que  » le succès de la mise en œuvre d’une stratégie nationale de promotion de la propreté, nécessitera un encadrement normatif renforcé puisqu’il faudra faire obligation aux citoyens de nettoyer devant chez eux « .

Pour le chef de l’Etat,  » il faut dès à présent libérer la voie publique, y faire de l’aménagement, promouvoir l’espace vert et appeler les citoyens à travers les associations de quartiers, les mouvements de jeunesse, les mouvements de femmes, à accompagner le renouveau urbain dans leurs localités respectives « 
Il dit compter « sur les maires, en relation avec les autorités administratives », pour encourager « ce combat qui est devenu un combat national. Il nous faut rendre le Sénégal propre, c’est un impératif et ce n’est pas négociable », a-t-il martelé.

« Donc que personne ne vienne nous dire : +nous voulons gagner notre vie. Il faut gagner sa vie dans le cadre d’espaces aménagés », a-t-il ajouté.

aps

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :