Marchés publics : 139 milliards passés par entente directe

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Malgré des avancées, la plupart des marchés sont passés par entente directe par les autorités contractantes. C’est en substance ce que dénonce le rapport 2017 de l’ARMP. Très exactement, 139 milliards ont été dépensés par entente direct.

L’ARMP a publié son rapport d’audit des marchés publics pour l’année 2017. Beaucoup d’autorités ont été épinglées par l’autorité de régulation pour ne pas avoir respectées les règles de passation de marchés publics. C’est le cas du ministre du sport. Matar Ba est accusé d’avoir consulté des quincailleries pour une formation en marchés publics. Le marché du TER a été également scruté à la loupe par les auteurs du rapport qui parlent d’un curieux dépassement de 2 milliards. Le maire de Dakar plateau fait aussi partie des personnalités qui ont été cités dans le document. Il est reproché à Aliou Ndoye d’avoir engagé un vendeur informatique pour réhabiliter la salle de délibération de sa municipalité.

Le rapport de l’ARMP évoque aussi des collusions frauduleuses et un scandale sur plus d’un milliard à la délégation générale de la protection sociale. Le contrat d’affermage pour l’approvisionnement en eau potable de Dakar et ses environs a aussi été abordé. Des révélations accablantes ont été faites contre la SDE. La poste sous Ciré Dia, Mariama Sarr de la mairie de Kaolack et la Lonase ont été, par ailleurs, cités dans le rapport 2017.

Le rapport de l’ARMP a été publié avec deux ans de retard. Il est reproché notamment aux auditeurs de n’avoir pas confectionné un document précis pour mieux mettre en exergue la mauvaise gestion de nos sociétés nationales et établissements publics.

Nhnews

%d blogueurs aiment cette page :