Me El hadji Diouf : « Le commandant m’a appelé pour me dire que Boughazelli leur a indiqué que j’étais son avocat…

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Me El hadj Diouf  persiste et signe.… L’avocat qui a été approché par Boughazelli ne compte pas se jeter dans une affaire dans laquelle il pourrait se bruler les ailes :

« A ce jour, je n’ai pas  encore été commis par le député Seydina Fall Boughazelli.  Je retiens simplement  qu’il m’a contacté jeudi dernier, à la suite de son interpellation par les gendarmes de la section de recherche pour me demander de le défendre. Je lui ai répondu que primo je ne suis pas à Dakar, mais à Saly dans mon autre cabinet. Secundo, je ne pouvais pas donner mon avis alors que j’ignore les tenants et aboutissants de l’affaire.

En clair, je lui ai dit qu’avant de m’engager à le défendre il faudrait que je sache s’il est mouillé dans cette affaire ou pas. S’il est innocent, là je pourrais le défendre. Par contre s’il est trempé dans l’affaire, pour rien au monde  je ne vais le défendre. Ce n’est pas une question d’argent. J’ai défendu plusieurs personnalités dont Bamba Fall, Barthélémy Dias, Khalifa Sall, Mamour Diallo parce que ma conviction est qu’ils sont des victimes. Je l’ai fait sans rien demander en retour.

Donc par la suite le commandant Mbengue de la section de recherches m’a joint au téléphone pour me dire qu’il a dans ses locaux un individu qui leur a indiqué que je suis son avocat. J’ai répondu par la négative en réitérant mes arguments tantôt avancés. Il y a un préalable à éclaircir avant que je ne me décide à le défendre. »

Nhnews

%d blogueurs aiment cette page :