Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Message Aux forces patriotiques du Sénégal

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aux forces patriotiques du Sénégal, nous sommes à quelques encablures d’un moment historique qui va déterminer pour toujours le destin du Sénégal et des sénégalais.

Il y a de quoi s’inquiéter sur certaines attitudes qui frisent la morale et suscitent des doutes.
Parmi les 17 millions de sénégalais que nous sommes, chacun est sentinelle et maître de son destin.

Ensemble, érigeons-nous en combattants de la liberté pour sauver notre mère patrie le Sénégal qui vaut plus que tout pour chacun de nous.

Ne nous laissons pas berner, en acceptant naïvement de nous faire confiner dans un laxisme débordant de « Ndogallu Yalla » ou de « Yalla Baxna » comme un malade sous perfusion dans une salle d’opération qui ignore tout ce qui se passe aux alentours de son environnement immédiat.

Refusons cela, chers jambaars patriotes, en allant de gré ou de force réclamer nos cartes biométriques qui ont été confectionnées grâce à notre argent, celui du contribuable sénégalais.

Tuons en nous cette passivité blessante, une tare sociale dont nous devons nous départir afin que chaque sénégalaise et sénégalais se sente concerné pour enfin faire face aux menaces rampantes qui guettent notre cher SUNUGAAL.

Ce qui s’est passé au Conseil Constitutionnel lors des dépôts des listes de candidatures, n’augure rien de bon, de sage, de limpide, de sérieux, de responsable et de démocratique pour les prochaines joutes présidentielle.

L’heure est d’autant plus grave, avec des centaines de milliers de sénégalaises et de sénégalais en âge de voter, qui à ce rythme, seront laissés à quai, en leur privant sciemment leurs droits les plus élémentaires d’être en possession de leurs cartes.

Le remake du modus operandi des élections législatives de 2017, qui auront été une farce ou comédie du siècle, risque de se produire à nouveau pour la présidentielle du 24 février 2019.

Epargnons à notre cher Sénégal un bain de sang que nous, sénégalais lambda, qui n’avons rien, même pas un mètre carré de terre à l’étranger, allons en pâtir longuement et douloureusement, contrairement aux sénégalais richissimes qui en ont déjà.

J’en appelle aux forces vives du pays, les voix autorisées émanant de partout, des mosquées, des églises, des bois sacrés, à se faire entendre par les classes politique, syndicale qui pour le moment tiennent le pays en otage.

Aux membres du Conseil Constitutionnel, à s’armer de courage et de patriotisme pour laisser leurs noms inscrits au firmament de l’histoire du pays, comme l’auront été feux Bruno Diatta, Sidy Lamine Niass et le capitaine Mbaye Diagne, et tant d’autres compatriotes.

Trente cinq (35) ans de vie militaire, avec des expériences heureuses et malheureuses surtout sur les théâtres d’opérations extérieures. Je prie du fond du cœur au bon Dieu de nous éloigner de cet enfer.

C’est bien possible à condition que chaque parti joue le vrai jeu d’équité et de franchise en mettant en avant leur amour pour leur patrie et non leur amour pour leurs intérêts personnels ou de leurs clans, à coûte que coûte sauvegarder.

J’aime mon pays, Houbboul wattani Illal Imaan

Ndiapaly Guèye,

Adjudant en retraite, Mbour le 13 décembre 2018.

Une pensée sur “Message Aux forces patriotiques du Sénégal

  • 14 décembre 2018 à 13 h 14 min
    Permalink

    Pertinence et certitude au rendez vous.

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :