Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Meurtres, enlèvement d’enfants, viols, faux médicaments, incendie… : Qu’arrive t-il à Touba ?

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Naguère, elle ne faisait parler d’elle que positivement. Touba la Sainte, ville lumière du Mouridisme, carrefour commercial estampillé deuxième pôle économique du Sénégal a beaucoup perdu de sa superbe.

En effet, en dehors de son Magal et du défilé des politiciens venus quémander un Ndigueul, Touba ne défraie plus la chronique que pour des faits divers. Elle est devenue le point de ralliement de tous les voyous, qu’ils soient de la petite semaine ou à col blanc.

Plaque tournante du trafic de faux médicaments, la ville est aussi le réceptacle des véhicules interdits d’entrée au Sénégal. Les cas de meurtres, de viols, de vols avec effraction y sont quasi quotidiens.

Touba est-elle victime de son expansion trop rapide ?

Les autorités religieuses ont-elles tout misé sur la religion en n’accordant pas assez de place à la sécurité et surtout à la formation et à l’emploi ?

Paie t-elle son refus de s’ouvrir à l’école et aux connaissances nouvelles ?

L’incendie qui a ravagé une partie du marché Ocaas ce mardi 12 mars 2019, aurait pu être circonscrit plus rapidement si les sapeurs pompiers avaient pu disposer d’assez d’eau et de bouches d’incendie plus proches.

Excédée par toutes ces calamités qui tombent sur sa ville, cette habitante de Touba a tenu à crier son ras-le-bol et indexe le Marabouts.

Serigne Mbacké N’Diaye

Laisser un commentaire